Sulzer restructure sa division Chemtech, 172 emplois biffés

Sulzer restructure sa division Chemtech, 172 emplois biffés

Photo: Keystone

Sulzer restructure son unité des installations pour les industries chimiques, Chemtech, avec à la clé 172 emplois biffés, y compris en Suisse. Le groupe industriel zurichois motive ses décisions par le franc fort et la chute de la demande en Asie.

L'activité des technologies de transfert de masse en Chine et en Asie du Sud-Est ainsi que celle du génie des procédés sont confrontées à des marchés en déclin, indique mercredi Sulzer. En raison de l'impact de la monnaie helvétique et de la concurrence acharnée, la direction a redimensionné les opérations de la division concernée.

La situation de l'unité Process Technology ne s'est pas améliorée. Sulzer a été par conséquent contraint de fermer l'atelier d'appareils à pression de Allschwil (Bâle-Campagne). Vingt employés sont affectés par la mesure, précise le communiqué.

En Chine, les capacités ont été réduites à Shanghai, avec la suppression de 130 postes, essentiellement par fluctuation naturelle. Le groupe a également stoppé la production de l'unité Mass Transfert Technology à Singapour et licencié 16 personnes. Au Canada, six salariés sont touchés dans l'usine d'Edmonton.

Pour rappel, en avril, la direction avait averti que la baisse de la demande devrait se poursuivre pour l'ensemble de l'exercice, en raison d'un environnement de marché volatil. Elle annonçait alors un programme d'optimisation des performances, dont des détails seraient dévoilés à la fin du semestre.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.