Sondages: l'initiative « pour le service public » plébiscitée

Sondages: l'initiative

Photo: Keystone

Les Suisses se déclarent majoritairement en faveur de l'initiative 'Pour le service public'. S'ils avaient dû se prononcer la semaine dernière, 58% des sondés auraient accepté le texte, selon une étude de l'institut gfs.bern et un sondage en ligne de Tamedia.

Autre objet soumis au vote le 5 juin, la révision de la loi sur l'asile passerait aussi la rampe, selon les deux sondages. Le sort de l'initiative 'Pour un financement équitable des transports' et celui de la modification de la loi sur la procréation médicalement assistée sont moins prévisibles.

gfs.bern a publié vendredi les résultats du premier sondage portant sur quatre des cinq objets soumis en votation le 5 juin. Mandaté par la SSR, l'institut a analysé les intentions de vote de 782 personnes, interrogées entre le 18 et le 23 avril.

Service public

Bien qu'elle ne soit soutenue par aucun parti ni aucun parlementaire, l'initiative 'En faveur du service public' séduit. Actuellement, 58% des sondés l'accepteraient et 26% la refuseraient, alors que 16% sont indécis.

Une nette majorité des électeurs du PS et de l'UDC ne comptent pas suivre leurs dirigeants et voteraient en faveur de l'initiative, respectivement 70% et 62%. Les électeurs du PDC la soutiennent à 55%.

Le 'oui' se dessine dans les trois régions linguistiques. L'argument le plus populaire est celui des salaires trop élevés des dirigeants: sept personnes sur dix estiment qu'un salaire supérieur à celui d'un conseiller fédéral est exagéré.

Un deuxième argument joue en faveur de l'initiative: le frein au démantèlement des prestations des CFF, de la Poste et de Swisscom convainc 69% des personnes interrogées. En revanche, l'interdiction de viser le profit joue en défaveur de l'initiative.

Les auteurs de l'étude notent cependant qu'il est impossible de prédire les résultats des votations, car la campagne contre l'initiative ne fait que commencer. Ils estiment que le 'non' gagnera du terrain.

Loi sur l'asile

Soutenue par le PDC, le PLR, le PS et les Verts mais combattue par l'UDC, la révision de la loi sur l'asile a le soutien de la population. La semaine dernière, 59% des sondés se déclaraient 'pour' ou 'plutôt pour'.

Une tendance semblable a été observée suite au sondage en ligne réalisé par Tamedia. Avec une différence toutefois: 43% sont favorables à la révision, et 35% sont contre. La part d'indécis reste importante (20%).

L'accélération des procédures séduit 80% des personnes interrogées par gfs.bern, alors que 69% d'entre elles sont convaincues par la mise en place de procédures justes et équitables et par l'assistance juridique dans les centres. Les arguments évoquant des procédures plus efficaces et des coûts inférieurs jouent aussi en faveur de la révision de la loi sur l'asile.

Cependant, 59% des sondés sont opposés à la gratuité d'une assistance juridique financée par les impôts, et 64% des personnes interrogées estiment que des mesures plus dures sont nécessaires.

Initiative 'vache à lait'

L'initiative pour un financement équitable des transports (dite 'vache à lait'), 47% des sondés se disent 'contre' ou 'plutôt contre', 42% la soutiennent et 11% n'ont pas d'opinion arrêtée. Les différences sont marquées entre les ménages qui possèdent une ou deux voitures, plus favorables à l'initiative, et ceux qui n'en ont pas.

Quant au revenu inconditionnel de base, il passerait à la trappe: 72% des personnes interrogées voteraient contre ou plutôt contre l'initiative, alors que 24% l'accepteraient. Seuls 4% sont encore indécis.

La base du Parti socialiste le refuse à 49%, contre 43% de 'oui'. Les électeurs de l'UDC et du PLR y sont très fermement opposés, tout comme ceux du PDC qui le rejettent à 91%.

D'après le sondage en ligne de Tamedia, 44% des sondés soutiennent la modification de la loi fédérale sur la procréation médicalement assistée et 36% s'y opposent. Une personne sur cinq n'a pas encore pris de décision. Cet objet n'a pas été analysé par l'institut gfs.bern.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.