Solar Impulse 2 poursuit sa traversée des Etats-Unis

Solar Impulse 2 poursuit sa traversée des Etats-Unis

Photo: Keystone

Solar Impulse 2 a repris samedi sa traversée des Etats-Unis. L'avion solaire suisse s'est envolé de Tulsa, dans l'Etat de l'Oklahoma, en direction de l'Etat de l'Ohio. Cette douzième étape du tour du monde devrait durer environ 18 heures.

L'appareil piloté par André Borschberg a repris les airs à 04h22 locales (11h22 suisses), selon les images diffusées sur le site internet de Solar Impulse. Il doit atterrir dimanche à 23h00 locales (vers 05h00 suisses) à Dayton, dans l'Ohio.

Les internautes pouvaient suivre en direct le parcours de l'avion et même interroger André Borschberg filmé à l'intérieur du cockpit ne pouvant transporter qu'un seul pilote.

La ville des frères Wright

La durée totale de cette douzième étape de leur tour du monde devrait être de 18 heures, soit plus de quatre fois la durée des vols commerciaux actuels. En comparaison, le trajet par la route entre Tulsa et Dayton dure en moyenne douze heures.

L'escale à Dayton aura une portée particulièrement symbolique, car c'est la ville d'origine des frères Orville et Wilbur Wright, deux pionniers américains de l'aviation, connus pour avoir effectué le premier vol avec un aéronef motorisé en 1903.

L'objectif suivant devrait être New York, dernière escale américaine. Après l'étape de la 'Grosse Pomme', l'avion solaire construit en Suisse traversera l'Atlantique pour se poser sur les côtes méditerranéennes. Il bouclera son tour du monde à Abou Dhabi, d'où il est parti le 9 mars 2015.

Ce périple de 35'000 kilomètres avait subi un coup d'arrêt en juillet dernier. Les batteries de l'avion avaient été endommagées lors de sa première étape au-dessus du Pacifique, un voyage d'une durée record de cinq jours et cinq nuits entre Nagoya au Japon et l'archipel américain d'Hawaï.

'Paper plane'

L'avion est resté immobilisé 293 jours à Hawaï, le temps de recharger et réparer ses batteries mais aussi dans l'attente d'avoir des conditions météorologiques idéales pour redécoller. Le tour du monde a repris en avril pour la fin de la traversée du Pacifique, d'Hawaï vers la Californie, puis un vol de San Francisco à Phoenix en Arizona.

Les ailes de Solar Impulse 2 sont couvertes de plus de 17'000 cellules photovoltaïques, qui chargent les batteries la journée. Surnommé le 'paper plane' (avion en papier), il a une envergure de 72 mètres, plus grande que celle d'un Boeing 747, et un poids de 2,3 tonnes, soit celui d'une petite camionnette.

Les deux pilotes - André Borschberg et Bertrand Piccard - se relaient d'étape en étape. Pendant le vol, ils ne peuvent dormir que par intermittence. L'ensemble des données techniques doivent être vérifiées toutes les 20 minutes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.