Solar Impulse 2 est prêt à s'envoler pour son tour du monde

Solar Impulse 2 est prêt à s'envoler pour son tour du monde

Photo: Keystone

L'avion solaire Impulse 2 prendra son envol lundi à Abou Dhabi pour un tour du monde en douze étapes prévu pour durer cinq mois. Le projet porté par Bertrand Piccard et André Borschberg vise à promouvoir les énergies renouvelables.

Le départ de l'avion a été avancé d'une heure: il doit décoller désormais lundi à 06h30 locales (03h30 en Suisse), selon un courrier électronique de l'équipe de Solar Impulse 2. Un peu plus tôt dimanche, André Borschberg avait déclaré devant la presse à Abou Dhabi que le décollage aurait lieu à 07h30 locales (04h30 suisses).

Prévu initialement samedi, le départ a été retardé à plusieurs reprises en raison de vents forts qui soufflaient sur la région. Il sera l'aboutissement de treize années de recherches menées par les deux pilotes suisses.

A chacune des douze escales, l'équipe de Solar Impulse organisera des rencontres, notamment auprès des écoles, des visites de l'avion ou des visioconférences sur internet afin de promouvoir les énergies renouvelables.

L'avion est propulsé par 17'000 cellules solaires tapissant des ailes de 72 mètres, soit presque aussi longues que celles d'un Airbus A380. Mais le SI2, conçu en fibre de carbone, ne pèse que 2,5 tonnes - autant qu'un 4X4 familial soit moins de 1% du poids du A380.

'Accomplir des choses impossibles'

'Nous voulons démontrer que les technologies propres et les énergies renouvelables permettent aujourd'hui d'accomplir des choses considérées comme impossibles', a déclaré récemment à la presse Bertrand Piccard.

'Je suis intimement convaincu que le monde peut diviser par deux sa consommation énergétique avec les technologies utilisées sur Solar Impulse', avait déclaré en janvier celui qui avait accompli le premier tour du monde en ballon sans escale en 1999.

Avec ses quatre moteurs électriques à hélice de 17,5 chevaux, SI2 est le premier avion propulsé à l'énergie solaire capable de voler plusieurs jours et nuits d'affilée. Il doit se poser douze fois pendant les 35'000 kilomètres de son odyssée, dont 25 jours de vol effectifs. L'avion doit effectuer sa première halte à Mascate, dans le sultanat d'Oman.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.