Sharp affiche une perte nette de 1,71 milliards de francs

Sharp tombe dans le rouge - des milliers d'emplois menacés

Photo: Keystone

Le pionnier japonais des écrans à cristaux liquides, Sharp, a annoncé jeudi une perte nette de 222 milliards de yens (1,71 milliard de francs) pour l'exercice 2014/15 clos en mars. La compagnie va supprimer des milliers d'emplois.

Face à cette rechute dans le rouge, le groupe a décidé d'un vaste plan de restructuration. Lundi déjà, l'action de Sharp s'était effondrée à la Bourse de Tokyo chutant de 31%. Les médias japonais affirmaient alors que la multinationale allait procéder à une réduction de 99% de son capital pour tenter d'éviter la faillite.

Sharp a annoncé jeudi la suppression de milliers d'emplois, dont 3500 rien qu'au Japon. 'Nous visons en gros une réduction de 10% de notre main-d'oeuvre dans le monde', a précisé en conférence de presse Kozo Takahashi, le patron du groupe qui compte près de 50'000 salariés dans le monde.

Les écrans tactiles en cause

Outre les 200 milliards de yens apportés par les banques Mitsubishi Tokyo UFJ et Mizuho, le groupe va émettre pour 25 milliards de yens d'autres actions préférentielles à l'attention d'un fonds. Sharp a aussi choisi d'apurer sa situation financière par une réduction de capital à 500 millions de yens au lieu de 120 milliards actuellement.

En outre, le groupe sera réorganisé. Les principales activités vont être déplacées dans des sociétés séparées afin de faciliter les partenariats assortis de prises de participation avec des sociétés tierces.

La firme a récemment été fragilisée par la concurrence sur les segments des panneaux solaires et plus encore des écrans de smartphones et de tablettes, ainsi que par les mouvements défavorables des monnaies sur la production délocalisée d'appareils électroménagers destinés au marché japonais.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.