SR Technics prévoit de supprimer jusqu'à 250 postes à Zurich

La société zurichoise de maintenance d'avions SR Technics prévoit de supprimer jusqu'à 250 de ses 2400 postes dans les 12 prochains mois sur son site de Zurich. Des consultations se tiendront dans les 10 à 14 prochains jours avec les représentants du personnel.

Cette mesure se justifie par la situation économique actuelle, notamment marquée par l'impact des fluctuations de changes et par d'importants coûts sur le site suisse, indique vendredi soir SR Technics dans un communiqué. La société invoque également les 'changements dynamiques sur le marché de la réparation et de l'entretien'.

Ces suppressions de postes concerneront des emplois administratifs. Dans le même temps, SR Technics, qui emploie environ 3300 personnes dans le monde, mettra sur pied un centre de services à Belgrade, en Serbie.

Ces mesures permettront de développer la durabilité des services de base offerts aux clients, précise encore la société zurichoise. Elles devraient également optimiser la base de coûts.

Syndicat pas surpris

Interrogé par l'ats, le secrétaire général du syndicat SSP/VPOD René Zurin ne s'est pas montré surpris de cette annonce. Une suppression de postes se profilait depuis un certain temps et le problème s'est encore accentué suite au renforcement du franc.

L'objectif de la consultation, qui devrait durer jusqu'à mi-mars, est à présent de réduire le nombre de licenciements. Grâce à des retraites anticipées et à des transferts à l'interne, ceux-ci devraient être moins élevés qu'annoncé, espère M. Zurin.

La mise sur pied d'un site à Belgrade montre clairement qu'il s'agit de déplacements ou de délocalisations de postes, a encore déclaré le syndicaliste. Les coûts sont en effet inférieurs en Serbie.

Croissance malgré les changes

En janvier dernier, le directeur général de SR Technics, André Wall, avait dit viser une croissance des revenus du groupe à un taux à un chiffre dans le haut de la fourchette et à un taux à deux chiffres dans le bas de la fourchette pour sa rentabilité. La société de maintenance d'avions s'était toutefois dite 'surprise' par l'abolition du taux plancher de 1,20 franc pour un euro.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.