S&P et Fitch dégradent la note du Royaume-Uni

S&P et Fitch dégradent la note du Royaume-Uni

Photo: Keystone

Après Moody's, les agences de notation Standard and Poor's (S&P) et Fitch ont également dégradé lundi la note du Royaume-Uni. Ces dégradations sont des conséquences du vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

La note de la dette du pays passe de AAA, la meilleure possible, à AA, deux crans en-dessous, selon un communiqué de S&P. L'agence de notation anticipe 'un contexte politique moins prévisible, moins stable et moins efficace' dans les mois à venir. La nouvelle note est assortie d'une perspective négative, c'est-à-dire qu'elle pourrait être abaissée à nouveau.

La décision de S&P 'renvoie aussi aux risques de détérioration des conditions d'accès au marché' financier du Royaume-Uni, explique l'agence. Elle renvoie également aux 'problèmes constitutionnels' qui vont se poser, alors que l'Ecosse pro-européenne envisage d'organiser un nouveau référendum sur son indépendance.

De son côté, Fitch a fait passé lundi soir la note de la dette britannique de AA+ à AA avec perspective négative. Pour Fitch, le résultat du référendum va avoir un 'impact négatif' sur l'économie britannique, les finances publiques et la stabilité politique.

'Brusque ralentissement de la croissance'

L'agence estime que l'incertitude créée par ce vote va provoquer un 'brusque ralentissement de la croissance à court terme du PIB' car les entreprises vont reporter des décisions d'investissement en attendant de connaître le futur cadre juridique et réglementaire dans lequel elles devront évoluer une fois la Grande-Bretagne sortie de l'UE.

Fitch abaisse en conséquence ses prévisions de croissance pour l'économie britannique à 1,6% en 2016, contre 1,9% précédemment, et à 0,9% aussi bien en 2017 qu'en 2018 alors qu'elle prévoyait auparavant 2,0% pour ces deux années. Fitch pense aussi que la croissance à moyen terme va être plus faible en raison de conditions moins favorables pour exporter vers l'UE, d'une baisse de l'immigration et d'une contraction des investissements directs étrangers.

Moody's avait déjà abaissé, dès vendredi, sa perspective sur la dette britannique, également passée à 'négative'.

Les notes délivrées par les agences de notation, sortes de certificats de solvabilité, dictent les conditions auxquelles les entreprises ou en l'occurrence les pays peuvent s'endetter sur les marchés financiers. Plus la note est basse, plus les taux d'intérêt exigés par les créanciers seront élevés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.