Roche enregistre un bénéfice en baisse de 7% au premier semestre

Roche enregistre un bénéfice en baisse de 7% au premier semestre

Photo: Keystone

Roche a réalisé une solide performance au premier semestre 2015, malgré les aléas monétaires. Le groupe pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice net diminuer de 7% à 5,2 milliards de francs, mais a accru ses ventes de 3% à 23,6 milliards.

La baisse du bénéfice s'explique par l'impact négatif des taux de change, l'effet de base lié au revenu exceptionnel provenant de la cession des droits sur le filgrastim et l'impact des acquisitions récentes, en particulier de l'entreprise biotechnologique américaine InterMune.

A taux de change constants le bénéfice est stable, tandis que le chiffre d'affaires consolidé affiche une hausse de 6%, a indiqué Roche jeudi dans un communiqué.

L'impact négatif sur le chiffre d'affaires attribué aux fluctuations monétaires s'établit à 3 points de pourcentage, soit moins qu'escompté par les analystes. L'entreprise s'estime naturellement couverte contre ce type de turbulences. Le bénéfice d'exploitation a lui reculé de 2% à 9,2 milliards (+2% à taux de change constants).

Progression généralisée

'Au premier semestre, nous avons enregistré une croissance toujours aussi solide dans la division Pharma comme dans la division Diagnostics', a commenté le directeur général de Roche Severin Schwan, cité dans le communiqué.

Les ventes du segment Pharma ont progressé de 5% en monnaies locales à 18,4 milliards de francs. La croissance a été portée par le médicament Avastin (+9%), désormais utilisé pour traiter sept types de cancers différents. Les ventes des médicaments contre le cancer du sein HER2-positif (Herceptin, Perjeta, Kadcyla) ont également enregistré une solide progression, note Roche.

Avec un chiffre d'affaires de 229 millions de francs, Esbriet, médicament contre la fibrose pulmonaire idiopathique acquis en 2014 avec InterMune, a considérablement contribué à la croissance, relève Severin Schwan.

Leader dans l'oncologie

Les investisseurs pensent que Roche pourra conserver sa position de leader dans l'oncologie grâce à son développement dans l'immunothérapie où il est confronté à des concurrents tels que Merck et Bristol-Myers Squibb.

'Nous avons accompli des progrès significatifs dans le domaine de l'immunothérapie anticancéreuse et avons aujourd'hui plus de quarante programmes de développement clinique à notre actif', précise Severin Schwan.

Dans la division Diagnostics, les ventes ont augmenté de 7%, portées principalement par l'activité immunodiagnostique de l'unité d'affaires Professional.

Prévisions confirmées

Le groupe a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. La direction de Roche table sur une croissance du chiffre d'affaires comprise entre 1 et 5% à taux de change constants et sur une nouvelle augmentation du dividende.

Le titre Roche évoluait dans le vert jeudi matin à la Bourse suisse. Les résultats semestriels sont dans l'ensemble supérieurs aux attentes des analystes. Vers 09h30, le bon de jouissance de la multinationale rhénane s'adjugeait 1,5% à 279,40 francs.

Les premiers commentaires d'analystes décrivent une performance sur six mois solide en termes de croissance des ventes, en particulier dans le segment Pharma.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.