Réduire la consommation de sel peut sauver des vies

Réduire la consommation de sel peut sauver des vies

Photo: Keystone

Manger trop de sel peut être fatal. Une réduction de 30% durant vingt ans de la consommation de ce condiment épargnerait des milliers de vies en Suisse, affirme Murielle Bochud, cheffe de la division des maladies chroniques du CHUV.

Dans une interview au Matin Dimanche, le médecin explique qu'une petite quantité de sel est nécessaire à la survie. L'organisme a besoin d'un gramme par jour pour bien fonctionner. Mais, consommé à l'excès, le sel est dangereux pour la santé. Trop de sel fait grimper la tension artérielle, augmente le risque de maladies cardiovasculaires et d'accidents vasculaires cérébraux.

'Les plats précuisinés contiennent souvent passablement de sel', souligne Mme Bochud. Réduire de manière progressive la quantité dans ces plats, de 5 à 10% par an, ne serait même pas détectable au goût, selon elle. Et les consommateurs n'auraient pas à changer leurs habitudes alimentaires. Les enjeux sont suffisamment importants pour que les Chambres fédérales s'en préoccupent, via une motion.

5 grammes par jour

La consommation de sel ne devrait pas excéder 5 grammes par personne et par jour, selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Or en Suisse, elle atteint en moyenne 9 grammes. Près de 80% des femmes et 94% des hommes dépassent le seuil de l'OMS, notamment parce qu'ils mangent plus de plats préparés.

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires veut réduire la consommation de sel de la population de 16%. Le but est d'atteindre les 5g/j à long terme.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.