Rappels de véhicules: GM aurait commis des infractions pénales

Rappels de véhicules: GM aurait commis des infractions pénales

Photo: Keystone

Le constructeur automobile américain GM est soupçonné par la justice d'avoir commis des infractions pénales en dissimulant un défaut technique lié à une centaine de décès dans des accidents, rapporte le 'New York Times' vendredi. Une enquête a été ouverte.

Elle est menée par le département de la justice sur cette avarie touchant le commutateur d'allumage de certaines voitures de General Motors (GM) et pourrait aboutir à une 'amende record' pour le constructeur, ajoute le quotidien dans son édition en ligne.

Le montant final pourrait ainsi 'éclipser' les 1,2 milliard de dollars (1,1 milliard de francs) payés par Toyota en 2014 aux Etats-Unis pour des problèmes d'accélération inopinée, écrit le 'New York Times', citant des sources proches du dossier.

Le constructeur américain échapperait aux poursuites en payant cette amende, mais pourrait toutefois être contraint de plaider coupable au risque de ternir encore plus son image, indique le journal.

2,6 millions de rappels

Depuis plusieurs mois, le numéro un américain de l'automobile est englué dans cette affaire qui lui a valu l'opprobre d'élus du Congrès et a entraîné 2,6 millions de rappels tardifs de véhicules, dont le moteur pouvait subitement s'éteindre, bloquant la direction assistée et empêchant le déploiement des airbags.

Plus de 100 décès liés à ce défaut mécanique, connu par GM depuis 2005, ont été pour l'heure recensés par le fonds d'indemnisation mis en place par le constructeur.

Selon le NYT, les enquêteurs ont établi que GM s'était rendu coupable d'actes délictueux en trompant les régulateurs sur l'étendue du problème ou en s'abstenant de rappeler promptement les véhicules défectueux.

General Motors pourrait également se voir reprocher d'avoir caché cette avarie au moment de son sauvetage financier par l'Etat fédéral en 2009, ajoute le quotidien.

Un accord avec les autorités fédérales ne mettrait pas totalement fin aux tracas judiciaires de GM, qui reste visé par des plaintes de familles de victimes et par les autorités judiciaires locales, rappelle le 'New York Times'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.