Perte de 23,3 milliards de francs pour la BNS en 2015

Perte de 23,3 milliards de francs pour la BNS en 2015

Photo: Keystone

La Banque nationale suisse (BNS) a finalement essuyé une perte de 23,3 milliards de francs l'an dernier, contre un bénéfice de 38,3 milliards en 2014. Un montant légèrement supérieur aux 23 milliards déjà annoncés début janvier par l'institut d'émission monétaire.

Dans le détail, la BNS a enregistré une perte de 19,9 milliards de francs sur les positions en monnaies étrangères, contre un bénéfice de 34,5 milliards l'année précédente, indique vendredi la banque centrale dans un communiqué. L'appréciation du franc a entraîné des pertes de change à hauteur de 26,4 milliards de francs.

Le produit des intérêts et celui des dividendes s'est, quant à lui, inscrit respectivement à 7,8 milliards et 2,2 milliards de francs. Une perte de 5,1 milliards a résulté des titres porteurs d'intérêts et des instruments sur taux d'intérêt. Les titres de participation et les instruments de participation ont en revanche contribué positivement aux positions en monnaies étrangères, à hauteur de 1,6 milliard.

Moins-value sur l'or

Le stock d'or, qui s'élève à 1040 tonnes, a accusé une moins-value de 4,2 milliards de francs, en raison du fléchissement de 11% de son prix au kilo. En 2014, la BNS avait enregistré une plus-value de 4,1 milliards.

Enfin, les positions en francs ont généré un bénéfice de 1,24 milliard, contre 276,6 millions l'année précédente. Ce montant se compose pour l'essentiel des intérêts négatifs prélevés depuis le 22 janvier 2015 sur les avoirs en comptes de virement (1,16 milliard), mais aussi du produit des intérêts (66,5 millions) et des gains de cours (24,4 millions).

Dividende tout de même versé

Pour l'exercice 2015, le montant attribué à la provision pour réserves monétaires a été fixé à 1,4 milliard de francs, souligne la BNS. Le total de la perte annuelle et de l'attribution à la provision pour réserves monétaires, soit 24,6 milliards de francs, est inférieur à la réserve pour distributions futures, qui s'inscrivait à 27,5 milliards fin 2015.

En conséquence, et malgré la perte enregistrée, la BNS va procéder au versement d'un dividende de 1,5 million de francs aux actionnaires, ainsi qu'à la distribution ordinaire de 1 milliard à la Confédération et aux cantons. Après affectation du bénéfice, la réserve pour distributions futures s'établira à 1,9 milliard.

Deux tiers pour les cantons

Pour rappel, le milliard de francs se partage à raison d'un tiers en faveur de la Confédération et de deux tiers en faveur des 26 cantons et demi-cantons. La répartition entre ces derniers s'opère en fonction de leur poids démographique.

Les cantons sont actionnaires à hauteur de 39% de la BNS. Les banques cantonales, 24 au total, en détiennent de leur côté 13,1% du capital. Au final, cantons et banques cantonales sont les actionnaires majoritaires.

Pour mémoire, l'institut d'émission monétaire avait enregistré un bénéfice record de 38,3 milliards de francs en 2014, ce qui lui avait permis de distribuer un milliard supplémentaire à la Confédération et aux cantons. L'année précédente, il n'avait en revanche pas été en mesure de verser de dividende - pour la première fois depuis sa création en 1907 - en raison de la perte essuyée au titre de l'exercice 2013.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.