Pékin abaisse pour la 2e fois le taux de référence du yuan

Pékin abaisse pour la 2e fois le taux de référence du yuan

Photo: Keystone

La Chine a abaissé à nouveau fortement mercredi le taux de référence du yuan face au dollar, pour le deuxième jour consécutif, accentuant la dévaluation de facto de la monnaie chinoise. Le taux pivot est passé à 6,3306 yuans pour un dollar, contre 6,2298 yuans mardi.

La banque centrale chinoise (PBOC) avait déjà réduit de presque 2% ce taux de référence mardi, la plus brutale dépréciation depuis 2005 et la fin de l'arrimage du yuan au billet vert. De l'avis général, cette décision est destinée à enrayer le ralentissement de l'activité économique du géant asiatique, en relançant son commerce extérieur en difficulté.

Notamment pénalisées par le niveau élevé du yuan (en particulier face à l'euro et au yen), les exportations chinoises s'étaient effondrées de plus de 8% sur un an en juillet.

La PBOC avait averti mardi que cette soudaine baisse du niveau du yuan était 'une action unique' et ne se répéterait pas, car reflétant simplement une nouvelle façon de le calculer, en tenant davantage compte des fluctuations de l'offre et de la demande sur le marché.

Libéralisation accrue

Néanmoins, le taux annoncé mercredi matin par la banque centrale est encore plus bas que le niveau atteint mardi en clôture par la devise chinoise à l'issue des échanges de la journée, à 6,3232 yuans pour un dollar.

Pékin avait assuré mardi que la dévaluation correspondait à une libéralisation accrue du marché des changes, destinée à rapprocher le renminbi, autre nom du yuan, de sa valeur réelle.

De fait, pour les analystes, la décision chinoise pourrait être liée à la volonté de Pékin de voir le yuan rejoindre le club fermé des grandes monnaies mondiales de référence.

Pékin ambitionne ainsi d'élargir l'usage de sa monnaie hors de ses frontières en obtenant son inclusion dans les droits de tirage spéciaux (DTS), l'unité de compte du Fonds monétaire international actuellement composé de quatre devises (dollar, euro, livre et yen).

Le FMI a salué mardi une 'étape positive' après les annonces de Pékin sur une plus grande flexibilité du yuan tout en affirmant que ces mesures n'auront pas 'd'implication directe' sur sa décision d'intégrer ou non la devise chinoise parmi les monnaies de référence internationale.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.