Paradis fiscaux: le groupe Ammann blanchi

Paradis fiscaux: le groupe Ammann blanchi

Photo: Keystone

Le groupe Ammann n'a rien à se reprocher. Après avoir réexaminé les pratiques fiscales de l'entreprise, l'administration fédérale des contributions (AFC) estime qu'elle a toujours agi conformément aux règles.

'Ce n'est pas surprenant, mais tout de même très réjouissant', a réagi jeudi le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann. Sa société avait été placée sous le feu des critiques au début de l'année dernière après que des médias avaient dévoilé ses constructions 'offshore'.

Malgré les millions investis dans des sociétés filiales au Luxembourg et à Jersey, le fisc bernois avait conclu l'année dernière que ces pratiques n'avaient rien d'illégal.

Compte tenu de l’intérêt médiatique et politique que suscite l'imposition du groupe Ammann, la direction des finances du canton de Berne avait toutefois tenu à réexaminer le dossier, en collaboration avec l'AFC.

Selon elle, Confédération et canton devaient avoir une position convergente et claire sur cette affaire. C'est chose faite, puisque l'AFC a donné raison jeudi aux autorités fiscales bernoises.

Inacceptable

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann avait à plusieurs reprises défendu les pratiques fiscales de son ancienne entreprise. Selon lui, les sociétés doivent optimiser leurs impôts et constituer des réserves pour faire face à la concurrence mondiale.

Ces déclarations avaient créé l'ire du parti socialiste. D'après lui, un ministre de l'économie en fonction, dont l'entreprise a délibérément caché des millions au fisc, est inacceptable.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.