Novartis plonge au 3e trimestre à cause d'éléments exceptionnels

Novartis plonge au 3e trimestre à cause d'éléments exceptionnels

Photo: Keystone

Novartis a réalisé un troisième trimestre décevant. Le groupe pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice net plonger de 42% sur un an, à 1,81 milliard de francs (1,78 milliard de francs), en raison d'éléments exceptionnels et du dollar fort.

La constitution d'une provision de 390 millions de dollars en vue du règlement de l'affaire des pharmaciens aux Etats-Unis a pénalisé la performance trimestrielle, a indiqué mardi Novartis. Le dossier est sorti au début de cet été, suite au dépôt d'une plainte devant un tribunal fédéral de Manhattan, à New York.

Il est reproché au géant rhénan, qui a d'emblée réfuté les soupçons, d'avoir versé des pots-de-vin à des pharmaciens pour favoriser la vente de ses médicaments Myfortic et Exjade. Ces commissions occultes étaient déguisées en rabais, selon des documents. Le projet d'accord doit encore être finalisé d'entente avec toutes les parties.

Gros gain unique disparu

Le bénéfice net de Novartis a encore subi l'impact de la disparition de la comptabilisation il y a un an d'un gain unique provenant de la vente d'actions de la société américaine Idenix Pharmaceuticals au groupe américain Merck. L'opération portait alors sur 0,8 milliard de dollars, rappelle le communiqué.

Au-delà des éléments exceptionnels, le bénéfice net trimestriel a souffert du dollar fort. Donné en monnaies locales, soit à taux de change constants, il affiche une baisse moins marquée (-28%). Le constat vaut aussi pour le chiffre d'affaires, qui a reculé de 6% à 12,3 milliards de dollars (+6% en monnaies locales).

Dans le détail, la division pharma (Pharmaceuticals), la plus grosse du groupe, a généré des ventes en diminution de 4% à 7,6 milliards de dollars. L'unité dédiée aux produits ophtalmologiques, Alcon, a pour sa part vu ses revenus se contracter de 12% à 2,35 milliards.

Le fabricant de médicaments génériques Sandoz a également accusé une contraction de son chiffre d'affaires, de 3% à 2,33 milliards de dollars. Les trois montants réalisés entre juillet et fin septembre apparaissent inférieurs au consensus recueilli par l'agence financière awp.

Concurrence des génériques

La concurrence des génériques a freiné la performance dans la pharma de 5 points de pourcentage. Les produits de croissance, lancés à partir de 2010 sur les principaux marchés ou bénéficiant d'une exclusivité jusqu'en 2019 au moins, ont représenté 46% des ventes de la division, soit 3,5 milliards de dollars, en hausse de 14%.

Lancé en février aux Etats-Unis, le Cosentyx a généré 88 millions de dollars lors du trimestre sous revue. Le médicament pour le traitement du psoriasis et du psoriasis articulaire a déjà conquis 6% du marché américain, a relevé le directeur général Joseph Jimenez en conférence téléphonique.

Après neuf mois, Novartis affiche un résultat net en baisse de 28% (-14% en monnaies locales) à 5,97 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires ressort en recul de 6% également, pour s'inscrire à 36,89 milliards. En monnaies locales, dollar fort oblige, les ventes apparaissent toutefois en progression de 5% sur un an.

Dans le domaine opérationnel, la multinationale rhénane affiche un résultat en contraction de 16 % entre janvier et fin septembre à 7,3 milliards de dollars. L'excédent d'exploitation de base (dit core EBIT), ajusté de tout élément jugé exceptionnel, a quant à lui diminué de 5% sur un an à 10,73 milliards.

Prévisions inchangées

Pour l'ensemble de l'exercice en cours, le groupe rhénan maintient ses perspectives inchangées. Le chiffre d'affaires en monnaies locales devrait progresser de 5%, une fois intégré l'effet de la concurrence des médicaments génériques, estimé à 2,4 milliards de dollars.

Si les taux de change moyens prévalant au début du mois d'octobre perdurent, Novartis s'attend à subir un impact négatif de l'appréciation du dollar de 10% sur les ventes et de 14% sur le résultat opérationnel de base.

A la Bourse suisse, les investisseurs ont sanctionné l'action Novartis, dans un marché SMI lui-même en baisse. Vers 11h00, le titre abandonnait encore 1,44%, non sans avoir décroché de 2,8% dans les premiers échanges de la séance.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.