Net recul des offres d'emploi publiées en Suisse

Net recul des offres d'emploi publiées en Suisse

Photo: Keystone

L’économie suisse embauche nettement moins cet automne, notamment dans l'Arc lémanique. Le nombre d’offres publiées est en net recul, selon Adecco. Au troisième trimestre, son Swiss Job Market Index a chuté de 6% par rapport au trimestre précédent.

Comparé à la même période de l'année dernière, l'indice accuse même un repli de 15%, a communiqué jeudi le spécialiste du recrutement. L'indicateur d'Adecco relevé par l'Université de Zurich mesure l'évolution des annonces d'emploi dans la presse ainsi que sur Internet.

'La tendance négative persistante montre que les entreprises suisses donnent délibérément un coup de frein au recrutement', analyse Alexander Salvisberg, chercheur à l’Université de Zurich. Vu les incertitudes pour l'avenir, les sociétés font preuve de plus de prudence, renchérit Adecco.

La contraction de la demande en personnel concerne une majorité de régions et de professions dans le pays. Mais les secteurs de l’industrie et de la technique, ainsi que les professions de bureau, de santé et de l’enseignement apparaissent globalement les plus touchés.

Même la correction des variations saisonnières ne change en rien ces valeurs significatives, souligne Adecco. Signe que la morosité qui règne depuis un an sur le marché de l’emploi domestique s'est encore accentuée.

Chute dans l'Arc lémanique

A l’exception de la Suisse orientale (+2%), toutes les régions subissent une baisse des besoins en personnel comparé aux trois mois précédents. La chute la plus forte (–9%) s'observe dans la région lémanique. Ici, la diminution de l'offre d'emploi affecte surtout l'enseignement et la vente.

Dans l’Espace Mittelland et à Zurich, la demande a reculé de 8%, en particulier pour le secteur de la santé et pour l’industrie. Dans la région zurichoise, les techniciens et informaticiens sont eux aussi moins recherchés.

Le phénomène reste plus modéré en Suisse centrale (–5%) et en Suisse du Nord-Ouest (–3%). Là encore, les professionnels du commerce et de la santé de même que la main-d’oeuvre industrielle se voient boudés, auxquelles s'ajoute le personnel de l’hôtellerie et de la restauration.

Par domaines, la branche médicale et des services sociaux fait état d'un repli, plutôt surprenant selon Adecco, de l'ordre de 22%. Moins d'embauche aussi dans l'industrie (-15%) et la construction (–14%) ainsi que dans le secteur finance et fiduciaire (-11%). Quant au domaine management et organisation, la demande reste quasi stable (–1%) d'un trimestre à l'autre.

Tendance à long terme

La tendance à la baisse apparaît encore plus clairement sur le long terme. Comparé à octobre 2014, la région lémanique enregistre une dégringolade de 20% des offres d'emploi publiées. Une dégradation qui frappe plus particulièrement l’industrie romande. En Suisse orientale aussi, l'indice a chuté de 24% sur un an.

Par branches, d'une année à l'autre, les besoins en personnel se sont réduits de presque un tiers dans l’industrie et le bâtiment (–30%). Les secteurs bureau et administration (–28%) ainsi que technique et informatique (–25%) ont eux aussi marqué le pas.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.