Moins d'argent versé par les cantons pour l'efficacité énergétique

Moins d'argent versé par les cantons pour l'efficacité énergétique

Photo: Keystone

Les cantons et la Confédération ont contribué à l'encouragement de l'efficacité énergétique à hauteur de 103 millions de francs l'an dernier. Ce sont 13% de moins qu'en 2014. Quatre cantons sont responsables de ce recul.

Néanmoins, les cantons fournissent une contribution essentielle à l'accroissement de l'efficacité énergétique et, ainsi, à la réalisation des objectifs de la Confédération en matière d'énergie et de CO2, souligne l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) jeudi dans un communiqué.

Au total, 90 millions de francs ont été dépensés dans la rénovation de bâtiments et dans des installations de valorisation des énergies renouvelables, comme les panneaux solaires. Les cantons ont aussi versé 13 millions dans les domaines de l'information, de la formation de base et de perfectionnement, entre autres.

Concrètement, une part importante des fonds d'encouragement directs a servi à promouvoir des bâtiments MINERGIE, capteurs solaires, chaudières à bois automatiques, pompes à chaleur, à installer des panneaux photovoltaïques et à rénover entièrement des bâtiments, précise l'OFEN.

Moins d'émissions CO2

Comme les années précédentes, l'étude 2015 'Analyse de l'efficacité des programmes cantonaux d'encouragement' confirme l'efficacité et la performance de ces programmes.

Ainsi, les résultats de l'enquête montrent que les émissions de CO2 ont été réduites de 1,62 million de tonnes, contre 1,76 en 2014. L'ensemble des mesures prises en 2015 correspond à un rendement énergétique de 8800 millions de kilowattheures (kWh), un chiffre toutefois inférieur à l'année précédente (9600 millions de kWh).

Ces programmes d'encouragement ont également eu des incidences économiques. L'impact en matière d'énergie et de CO2 par franc investi dans des mesures directes a légèrement augmenté. Il s'établit à 97 kWh et 18 kg CO2 par franc en 2015 contre 91 kWh et 16,7 kg CO2 par franc un an auparavant.

Quatre cantons en cause

L'étude ne prend en compte que les dépenses déclarées à la Confédération. S'y ajoutent d'autres contributions des cantons. C'est en 2010 que les montants les plus élevés ont été versés en faveur de l'efficacité énergétique. Les dépenses baissent depuis.

D'après l'étude, le recul des contributions est dû à des versements moindres dans les cantons de Bâle-Campagne, Lucerne, Schaffhouse et Thurgovie. Dans ce premier, les contributions d'encouragement allouées plus tard que prévu sont en cause. Il s'agissait de ne pas dépasser le budget 2015.

Le canton de Lucerne a pour sa part mis en place en 2013 un programme d'encouragement pour les pompes à chaleur et un système de bonus pour le remplacement des chauffages électriques, d'où des sommes très basses versées en 2015.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.