Meyer Burger détaille ses mesures de relance financière

Meyer Burger détaille ses mesures de relance financière

Photo: Keystone

Avec sa recapitalisation, Meyer Burger veut saisir les opportunités de croissance dans le secteur de l'énergie solaire. Le groupe industriel bernois, spécialisé dans le photovoltaïque, a déjà divisé par plus que trois sa perte nette après neuf mois.

Annoncée mardi dernier, l'opération de recapitalisation porte sur un montant conséquent de 160 millions de francs, a confirmé vendredi l'entreprise basée à Thoune (BE). L'argent doit servir au remboursement de 130 millions d'obligations arrivant à échéance en mai 2017.

Dans le détail, les droits de souscription pourront être négociés à la Bourse suisse du 7 au 15 décembre prochain. Le premier jour de négoce des nouvelles actions a été fixé au lendemain, précise le communiqué. Le paiement des nouveaux titres interviendra le 19 décembre.

Meyer Burger a par ailleurs modifié les conditions d'un emprunt convertible, en annulant l'option de remboursement anticipé en septembre 2018 en contrepartie d'un coupon plus élevé et d'un prix de conversion réduit.

Le taux du coupon a ainsi été relevé de 4% à 5,5% par an et le taux de conversion doit au minimum être supérieur de 25% au prix de souscription.

AG extraordinaire

Le groupe thounois avait également annoncé mardi qu'un crédit garanti de 30 millions de francs, qui devait arriver à échéance en avril 2017, a été prolongé de trois ans. Une facilité de crédit a été augmentée à 60 millions et l'échéance prolongée de trois ans.

Une assemblée générale extraordinaire a été convoquée pour le 2 décembre afin de faire valider ces propositions par les actionnaires. Les détenteurs des obligations convertibles devront également donner leur feu vert au processus le 25 novembre.

Suppressions d'emplois

Meyer Burger est donc bien décidé à redresser la barre après des années difficiles, marquées par plusieurs programmes de réduction d'emplois. Le dernier en date, dévoilé il y a un peu plus d'un mois, implique la suppression de 250 emplois (soit 16% des effectifs totaux), dont un tiers en Suisse.

L'ensemble des opérations financières annoncées vendredi doivent permettre à l'équipementier de l'industrie solaire d'obtenir 'la solidité et la flexibilité financière nécessaire (...) pour profiter des opportunités de croissance dans le secteur de l'énergie solaire', selon les explications fournies récemment.

Chiffre d'affaires doublé

Après neuf mois en 2016, Meyer Burger a essuyé une perte nette de 40,3 millions de francs, à comparer à un montant de -138,8 millions lors de la même période de l'an passé. Le chiffre d'affaires a pratiquement doublé pour s'établir à 336,1 millions, alors que les entrées de commandes sont en hausse de 15% à 358,5 millions.

Pour l'entier de l'exercice en cours, le groupe anticipe un chiffre d'affaires compris entre 420 et 450 millions de francs. A la Bourse suisse, l'annonce de la recapitalisation, dans l'air depuis quelques jours, a mal passé. L'action a chuté de 10% rien que mardi, les investisseurs voyant d'un mauvais oeil la dilution du capital.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.