Lonza rachète la société américaine InterHealth

Lonza rachète la société américaine InterHealth

Photo: Keystone

Lonza développe sa présence dans le secteur de la santé. Le fabricant bâlois de spécialités chimiques veut racheter la société américaine InterHealth Nutraceuticals dans le cadre d'une transaction portant jusqu'à 300 millions de dollars (290 millions de francs).

'Avec cette acquisition, Lonza effectue un pas supplémentaire dans sa stratégie visant à offrir des produits haut de gamme dans l'ensemble du domaine de la santé', indique lundi le directeur général groupe rhénan, Richard Ridinger, cité dans un communiqué.

Les produits d'InterHealth seront plus largement commercialisés et Lonza pourra bénéficier de l'expertise de la société américaine dans ce secteur, relève Richard Ridinger.

L'opération permet de compléter le portefeuille de l'entreprise dans le secteur de la nutrition - diététique sportive, contrôle de poids, santé du système immunitaire et nourriture pour animaux. L'offre dans de nouveaux domaines, tels la santé mentale et le diabète, est en outre élargie, précise le communiqué.

L'opération, soumise aux autorisations habituelles, devrait être achevée d'ici au mois de septembre prochain. Son règlement financier s'appuie sur un prépaiement ainsi que sur une clause d'ajustement de prix (earn-out), cette dernière dépendant de la performance comptable future.

Acquisitions recherchées

Entreprise californienne faisant partie du portefeuille de la société d'investissement américaine Kainos Capital, InterHealth est décrite comme un leader dans son domaine, tant dans la recherche, le développement, la production que la distribution.

Elle est spécialisée dans les éléments nutritifs destinés en particulier à des compléments alimentaires, précise le communiqué.

Pour rappel, après des années d'efforts pour réduire son endettement, Lonza avait indiqué, lors de la publication de ses résultats semestriels mi-juillet, être désormais à la recherche d'acquisitions. 'Notre radar est allumé et nous avons déjà évalué des cibles', avait alors dit Richard Ridinger.

Sur les six premiers mois de 2016, le bénéfice net du groupe a bondi de 74,8% en rythme annuel, à 194 millions de francs. Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a lui augmenté de 52,1% à 292 millions, alors que le chiffre d'affaires progressait de 6% à 2,02 milliards.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.