Les voitures rejettent moins de CO2, mais encore trop

Les voitures rejettent moins de CO2, mais encore trop

Photo: Keystone

Le parc des voitures de tourisme s'est étendu de 327'000 véhicules l'an dernier, ou 7,9%. Dans le même temps, leur consommation moyenne a baissé de 4,4% et les émissions de CO2 de 4,9%.

C'est la plus forte baisse annuelle d'émissions de gaz carbonique par les véhicules neufs depuis le début des relevés par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) en 2002. Mais ce n'est juste pas suffisant pour atteindre les normes en vigueur dans l'UE, écrit l'OFEN jeudi dans un communiqué.

Ces relativement bons résultats sont certes à mettre sur le compte des avancées technologiques, mais aussi sur la part croissante des véhicules neufs fonctionnant partiellement ou entièrement à l'électricité. Par rapport à l'année précédente, leur part a plus que doublé en 2015, passant à 1,9% du parc de véhicules neufs, soit un peu plus de 6200.

La part de véhicules diesel a elle légèrement augmenté, passant de 37,2% en 2014 à 39,3% en 2015. Quel que soit le mode de fonctionnement du véhicule, sa consommation est mesurée en équivalent essence pour faciliter les comparaisons. Ainsi, la consommation moyenne totale des véhicules nouvellement immatriculés a passé de 6,11 litres aux 100 kilomètres en 2014 à 5,84 l/100 km en 2015.

Au-dessus des exigences

Leur taux d'émission de CO2 était quant à lui de près de 135 grammes par kilomètre en 2015, contre 142 g/km un an plus tôt. Les exigences européennes sont fixées à 130 g/km.

Dans l'évolution des nouveaux véhicules, l'OFEN remarque deux tendances. Ils s'alourdissent un peu et perdent en puissance. Leur poids à vide moyen a passé de 1507 kg en 2014 à 1532 kg en 2015. Leur cylindrée moyenne a en revanche diminué de 1,5%, à 1783 cm3.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.