Les travailleurs de Syngenta s'opposent à des licenciements

Les travailleurs de Syngenta s'opposent à des licenciements

Photo: Keystone

Les employés de Syngenta à Monthey se sont rassemblés mercredi pour réclamer une restructuration sans licenciement. Ils étaient soutenus par de nombreux retraités et employés d'autres entreprises du site.

Ce rassemblement est une prise de position pour éviter des licenciements, a indiqué à l'ats le président de la commission des travailleurs de Syngenta Stéphane Nicolin. Il est satisfait de la mobilisation. Plus de 500 personnes ont participé au rassemblement, qui a duré un peu plus d'une heure en début d'après-midi.

Les employés de Syngenta n'étaient pas les seuls à soutenir leurs collègues concernés par les 116 suppressions d'emplois dans le secteur du conditionnement. Des employés de tout le site ont participé à l'action, en famille pour beaucoup, de nombreux retraités étaient présents, et même des employés de Tamoil, a précisé le secrétaire d'Unia Blaise Carron.

Perspectives positives

Cette marque de solidarité est importante. La présence de plusieurs politiciens locaux est aussi une cause de satisfaction, a dit M. Nicolin. Il fallait montrer que le site de Monthey dépasse la seule Syngenta. Quatre entreprises se partagent le site et les coûts. Stéphane Nicolin espère que ce message aussi passera auprès de la direction bâloise.

Les perspectives sont assez bonnes. Il existe un potentiel de postes libres sur le site. La mesure de restructuration est prévue d'ici une année. Il y a un peu de temps et les signaux sont encourageants. Certaines des 116 personnes concernées vont prochainement entamer une formation. Stéphane Nicolin espère que les reclassements internes et les retraites anticipées permettront d'opérer cette restructuration sans licenciement.

Gouvernement actif en coulisse

Le gouvernement valaisan a renoncé à participer au rassemblement. Dans un communiqué diffusé mercredi, il précise qu'une délégation du Conseil d'Etat a rencontré mardi la direction générale de Syngenta. Dans la discussion, il a mis l'accent sur le fait que l'entreprise doit éviter au maximum les licenciements et favoriser les reclassements internes.

Le gouvernement et la direction ont aussi abordé un échelonnement du transfert de production pour augmenter les possibilités de reclassement. Syngenta a réitéré sa volonté de maintenir et de développer l'activité sur le site de Monthey considéré comme stratégique. Le gouvernement écrit partager les inquiétudes des collaborateurs. Il continuera à tout mettre en oeuvre pour rechercher une solution.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.