Les économies prévues par les CFF font bondir les syndicats

Les économies prévues par les CFF font bondir les syndicats

Photo: Keystone

Le syndicat du personnel des transports juge 'inacceptable' le programme Railfit 20/30 des CFF, qui prévoit la suppression de 1400 postes d'ici 2020. Il qualifie de 'véritable programme de démantèlement' le paquet de mesures, ficelé par le cabinet McKinsey.

Le syndicat SEV exige des options stratégiques alternatives, afin que les CFF se focalisent sur leurs objectifs, en tant que service public, plutôt que sur des mesures d'économies 'irréfléchies', écrit-il dans un communiqué remis à la sortie de la conférence de presse des CFF jeudi à Berne. Le programme de démantèlement devrait toucher tous les niveaux de l'entreprise, estime-t-il.

Mesures inégales

Cependant, rien de concret n'est formulé sur la contribution des 100 top-cadres. Le SEV demande que des réductions de postes interviennent aussi au sommet de la hiérarchie dans la même proportion, ainsi que des diminutions de prestations.

Le SEV attend toujours de savoir quels projets concrets font partie de RailFit 20/30. Les CFF ont déjà commencé à réduire la voilure sans être capables de préciser si ces décisions font partie du démantèlement RailFit ou pas. 'Aussi longtemps que nous n'avons pas la vision d'ensemble, ni le calendrier détaillé, nous n'avons pas d'autre choix que de combattre l'intégralité du projet', déclare Giorgio Tuti, président du SEV.

Ces prochaines semaines, le Syndicat du personnel des transports cherchera à connaître l'opinion et les besoins de la base, en organisant des assemblées régionales dans toute la Suisse. Les prochaines négociations touchant à la Convention collective de travail CCT auront lieu en 2018.

Pénurie de main-d'œuvre

De son côté, le syndicat transfair craint que le présent programme d'économies des CFF ne conduise à une pénurie de main-d'œuvre, une perte de savoir-faire et une intensification du travail, indique-t-il dans un communiqué.

L'assurance invalidité professionnelle de la caisse de pensions CFF va aussi subir une réduction des prestations, relève le syndicat. L'accès à une rente AI professionnelle sera limité, au détriment de collaborateurs devenus inaptes pour des raisons médicales. Cela touchera le plus souvent des salariés plus âgés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.