Les actionnaires de Credit Suisse approuvent les recapitalisations

Les actionnaires de Credit Suisse approuvent les recapitalisations

Photo: Keystone

Les actionnaires de Credit Suisse ont avalisé les augmentations du capital-actions, destinées à lever quelque 6 milliards de francs. Le numéro deux bancaire helvétique pourra ainsi renforcer ses fonds propres durs et se donner les moyens de ses ambitions stratégiques.

Réunis jeudi matin en assemblée générale extraordinaire à Berne, les actionnaires se sont prononcés sur une recapitalisation en deux étapes séparées. La première sous la forme d'un placement privé auprès d'un cercle d'investisseurs qualifiés, la seconde via une offre de droits de souscription aux actionnaires existants.

Ces fonds doivent permettre à Credit Suisse de renforcer son bilan à la lumière des exigences plus sévères en la matière. Ils serviront également à financer les vastes plans de restructuration dévoilés le 21 octobre.

'Nous ne pouvons pas simplement décliner, nous devons aussi croître, a déclaré le président du conseil d'administration de la banque, Urs Rohner, en préambule. En outre, le Conseil fédéral a défini de nouvelles règles le ratio de fonds propres dits durs pour les banques d'importance systémique, désormais à 5%, qui seront parmi les plus strictes, a-t-il souligné.

Première allocution

Les grandes manoeuvres de Credit Suisse visent, en parallèle, à investir 1,5 milliard de francs dans la croissance et à économiser 3,5 milliards d'ici fin 2018, a rappelé M. Rohner. A ses côtés, siégeaient également sur le podium le directeur général, Tidjane Thiam, et le responsable des finances, David Mathers.

'Nous voulons compter parmi les meilleurs dans la gestion de fortune', a réitéré pour sa part Tidjane Thiam, lors de sa première allocution devant les petits actionnaires. 'Depuis mon entrée en fonctions, j'ai entendu de nos équipes en Asie, mais aussi ailleurs, que notre dotation en capital nous a empêché de saisir des opportunités d'affaires attractives', a dit le Franco-Ivoirien.

La stratégie mise sur ses activités de gestion dans les marchés d'Asie, d'Europe de l'Est, du Moyen-Orient, d'Amérique latine et d'Afrique. La banque d'affaires se verra quant à elle redimensionnée dès fin 2015 pour mieux servir les besoins de la banque privée.

Enfin, la banque universelle en Suisse sera renforcée. Le groupe prévoit l'introduction partielle en bourse du capital-actions de l'entité juridique helvétique - entre 15% et jusqu'à 30%, a précisé le président de l'organe de surveillance.

Deux volets approuvés

Dans un premier temps, les actionnaires ont avalisé par 94,95% des voix l'augmentation du capital-actions actuel de 65,5 millions de francs à désormais 67,85 millions. Les produits bruts de ce premier placement sont attendus à environ 1,32 milliard.

Conditionnée au feu vert à la deuxième proposition, l'opération sera donc effective par l'émission d’actions nominatives destinée à un groupe d’investisseurs avec lesquels la banque a conclu des conventions. Ces derniers se sont engagés à souscrire et à acquérir 58 millions d'actions nominatives au total, d’une valeur nominale de 0,04 franc chacune, au prix de souscription de 22,75 francs l'unité.

L'assemblée extraordinaire a aussi accepté par 95,98% des suffrages, soit la majorité absolue exigée pour l'augmentation ordinaire du capital-actions avec droits de souscription en faveur des actionnaires existants, à hauteur de 10,44 millions de francs au maximum. Cette deuxième offre a pour objectif de lever 4,7 milliards, selon les estimations de la banque.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.