Les Suisses pour une sortie du nucléaire, dit un nouveau sondage

Les Suisses pour une sortie du nucléaire, dit un nouveau sondage

Photo: Keystone

A trois semaines de la votation, l’initiative des Verts 'Sortir du nucléaire' tient le cap: 56% des Suisses diraient 'oui', selon un deuxième sondage Tamedia. La part de votes favorables a légèrement augmenté.

Il y a deux semaines, ils étaient 55% à se dire convaincus par le texte des écologistes, qui demande une sortie programmée du nucléaire. Parmi les Suisses qui soutiennent l'initiative, 50% accepteraient clairement le texte, tandis que 6% mettraient 'plutôt un oui' dans l'urne, révèle vendredi le sondage effectué par Tamedia.

La crainte d'une défaillance reste l'argument le plus cité en faveur d'un abandon du nucléaire (43%). Pour 25% des sondés, il faut limiter la durée de vie des centrales, sinon elles resteront actives pendant encore des décennies.

La question, toujours ouverte, de l'élimination des déchets radioactifs préoccupe quant à elle 20% de ceux qui approuveraient le texte. Enfin, 6% de ces votants estiment que le nucléaire n'est de toute façon plus rentable et que maintenir les centrales en vie coûtera cher.

Crainte du charbon

Dans le camp du 'non', 37% des sondés rejetteraient nettement l'initiative et 6% diraient 'plutôt non', des chiffres stables par rapport au premier sondage. Parmi ces opposants, un tiers estime que l'initiative menace l'approvisionnement en courant électrique sur le sol suisse. Un autre tiers considère que l'énergie nucléaire est respectueuse de l'environnement: un abandon prématuré de l'atome pousserait la Suisse à importer du courant provenant du charbon.

Plus d'un cinquième des opposants (21%) pense en outre qu'il est absurde de fixer une limite à l'exploitation des centrales, car celle-ci doit dépendre de leur état. Enfin, 6% de ceux qui refusent le texte estiment que les centrales sont sûres (les exploitants étant contraints de les équiper en conséquence) et 6% invoquent une facture salée pour le contribuable en cas de débranchement précipité.

D'après ce sondage mené en ligne les 31 octobre et 1er novembre, seul 1% des personnes interrogées sont encore indécises. Les résultats se basent sur 15'617 réponses pondérées selon des variables démographiques, géographiques et politiques. La marge d'erreur est de +/- 1,2%.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.