Les Suisses ne veulent pas entendre parler d'une retraite à 67 ans

Les Suisses ne veulent pas entendre parler d'une retraite à 67 ans

Photo: Keystone

Travailler après l'âge de 65 ans n'est pas une option pour une majorité des Suisses. Selon un sondage, plus de la moitié de la population (57%) se prononce contre le relèvement progressif de l'âge de la retraite.

L'augmentation de l'âge de la retraite à 67 ans n'a aucune chance d'être acceptée par les Suisses, révèle un sondage publié dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Seules quelque 27% des 13'000 personnes interrogées se disent pour et 16% sont indécises.

Aucune catégorie d'âge ne soutient majoritairement la réforme. Les 50-64 ans sont ceux qui sont le moins enclins à vouloir prolonger les années au bureau ou en entreprise. Ceux qui sont déjà à la retraite ne voient par contre pas d'inconvénient à ce que les plus jeunes triment plus longtemps.

Même constat du côté des partis, sauf pour le PLR et les Vert'libéraux. Au PLR, la moitié des partisans disent oui à un relèvement. Ce sont les électeurs de l'UDC qui le rejette le plus fortement à 68% devant ceux du PS, qui disent non à 60%.

Débat actuel

Le projet de prévoyance vieillesse 2020 d'Alain Berset, qui inclut un relèvement de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans, est actuellement débattu au Parlement. Le peuple se prononcera le 25 septembre sur l'initiative de la gauche et des syndicats 'AVSplus', qui veut revaloriser le poids de l'AVS dans le système des retraites.

Les Suisses ne sont pas dupes, estime l'Alliance 'AVSplus' dans un communiqué dimanche. Repousser l'âge de la retraite fragiliserait les salariés et ouvriers, qui ont déjà du mal à garder leur emploi jusqu'à l'âge de 65 ans.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.