Les CFF suppriment les minibars dans les trains

Les CFF suppriment les minibars dans les trains

Photo: Keystone

Les CFF abandonnent les minibars dans les trains. Plus assez rentables, les célèbres wagonnets proposant cafés, sandwiches et autres friandises disparaîtront fin 2017. Ils seront remplacés par des libres-services à bord des voitures-restaurant.

L'explosion de l'offre de restauration dans les gares a entraîné une forte baisse de la demande pour la restauration ferroviaire, et en particulier pour les minibars, expliquent les CFF vendredi dans un communiqué. Conséquence: une baisse d'environ 40% des ventes aux minibars.

L'ex-régie fédérale a décidé de remodeler de fond en comble son offre en matière de restauration: suppression graduelle et définitive des minibars dès fin 2017, création de libres-services dans les voitures-restaurant, augmentation à 120 du nombre de ces dernières, contre 90 aujourd'hui, au fur et à mesure de la mise en service de nouvelles voitures à deux étages d'ici 2021.

Aussi les bars à café

En plus, certaines voitures de 1ère classe profiteront d'un service de restauration aux places. Ce nouveau 'concept' sera testé au second semestre 2016, indiquent encore les CFF. Il concerne toutes les lignes InterCity et EuroCity. En revanche, les lignes InterRegio seront privées de toute offre de restauration, 'en raison d'une demande trop faible', selon les CFF.

Les changements ne s'arrêtent pas là: les CFF mettront fin dès mi-2016 à l'exploitation des bars à café dans les gares. Les surfaces des stands Segafredo seront relouées et les employés devraient se voir proposer 'autant que possible' un nouvel emploi par Elvetino, filiale des CFF qui exploite ces bars sous franchise. Ils pourront aussi être repris par le nouveau locataire, ajoute l'ex-régie.

'Cannibalisme'

Le syndicat du personnel des transports (SEV) se dit choqué par l'annonce 'surprise' des CFF. Il dénonce une culture d'entreprise basée sur le profit et exige le maintien en emploi pour les quelque 300 employés concernés. Du côté de CFF, le nombre avancé est d'environ 200.

'Les voyageurs et le personnel des minibars ne doivent pas payer pour le cannibalisme des CFF qui multiplient les offres dans les gares et les voitures-restaurants des nouvelles compositions du trafic grandes lignes', fustige le SEV dans un communiqué.

Dans le cas contraire, le syndicat exige que chaque collaborateur se voie offrir un poste équivalent dans l'entreprise et des mesures de formation pour maîtriser les nouvelles tâches. Une exigence valable également pour les 65 employés des bars à café dans les gares Segafredo, dont les CFF ont annoncé la fin de l'exploitation.

Depuis 1949

Les minibars CFF ont bientôt 70 ans: ils circulent dans les trains depuis 1949. Aujourd'hui, on les trouve à bord des InterCity et EuroCity de 6h30 à 18h30, ainsi que sur certaines lignes InterRegio, peut-on lire sur le site des CFF.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.