Les 18-25 ans sont les plus exposés aux risques de dettes

Les 18-25 ans sont les plus exposés aux risques de dettes

Photo: Keystone

Les 18-25 ans sont les plus exposés à contracter des dettes, selon la dernière enquête d'Intrum Justitia. Les jeunes adultes romands et italophones présentent le risque le plus élevé, et ce pour toutes les tranches d’âge.

'Ceux qui s’endettent pour la première fois entre 18 et 25 ans courent le plus grand risque de ne plus pouvoir sortir du cercle vicieux', constate jeudi le dernier 'Radar 2015' sur l'endettement en Suisse. Deux personnes sur cinq de cette tranche d’âge sont toujours endettées cinq ans plus tard.

Pour les jeunes femmes, le piège financier tend à se refermer dans le domaine de la santé. Les jeunes hommes s'endettent plutôt dans la télécommunication.

Pour environ deux jeunes débiteurs sur trois, les poursuites se terminent par des saisies. Dans 40% des cas, un acte de défaut de biens est établi, surtout pour des arriérés liés à des achats en ligne.

Le départ de la maison parentale et les déménagements fréquents s'accompagnent souvent d'un endettement. Plus tard aussi, le divorce. Sans surprise, les célibataires et les familles monoparentales sont les plus exposées. En revanche, une bonne éducation 'prévient l’endettement', observe Intrum Justitia.

Plus faible risque à Neuchâtel

A tout âge, le risque de s'endetter reste plus élevé dans les villes. Mais il tend à y diminuer, tandis qu'il augmente dans les zones rurales. Ainsi, Neuchâtel, 'l’ancien enfant terrible' selon Intrum Justitia, dépasse Thoune et se distingue en 2015 comme la ville avec le plus faible risque d’endettement en Suisse.

A l’autre bout de l’échelle, Fribourg améliore nettement sa situation par rapport à 2014. Mais la Cité des Zaehringen demeure parmi les mauvais élèves, juste avant Saint-Gall.

Dans les cantons, le risque augmente globalement, avec de fortes disparités toutefois. Ainsi, plus de 100 points séparent la lanterne rouge, Glaris, de la tête de liste, Zoug. Les cantons du Valais et de Zurich ont quant à eux fait des efforts.

Intrum Justitia est le principal prestataire de services d’informations économiques et de recouvrement en Suisse, et en Europe. En 2014, la société a obtenu plus de 130 millions de francs de retours financiers pour l’économie helvétique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.