Le travail stresse 40% des employés en Suisse

Le travail stresse 40% des employés en Suisse

Photo: Keystone

Le stress et la charge psychique continuent de peser sur le moral des travailleurs en Suisse. Selon une enquête du syndicat Travail.Suisse présentée vendredi à Berne, le souci de perdre son emploi est aussi largement répandu.

Les travailleurs et travailleuses attribuent la plus mauvaise note au stress et à la charge psychique du travail: 40% d’entre eux se sentent souvent ou très fréquemment stressés par leur travail, et un tiers d’entre eux le ressentent comme une charge psychologique.

'Coup de cravache'

La pression a encore nettement augmenté dans le contexte de l’abandon du taux plancher de l'euro. Selon Adrian Wüthrich, président désigné de Travail.Suisse, 'la course à la productivité agit comme un coup de cravache et entraîne une surcharge pour les travailleurs, avec des effets négatifs sur leur santé, ainsi qu’un coût élevé pour l’économie nationale dans son ensemble'.

Il apparaît en outre que les travailleurs sont insatisfaits des mesures prises par leur employeur pour promouvoir la santé. Alors que 14% estiment qu’aucune mesure n’a été prise, elles sont à peine suffisantes, voire totalement insuffisantes pour 29%.

Peu ou pas d'encouragement

Il en va de même pour l’encouragement, par les employeurs, de la formation continue. Près de la moitié (46%) des travailleurs ne reçoivent aucun ou très peu d'encouragement pour leur formation continue, dénonce Travail.Suisse.

Afin d'établir son 'baromètre des conditions de travail', le syndicat a mené une enquête représentative auprès de 1500 personnes actives. Les résultats obtenus confirment ceux révélés dans l'activité quotidienne de Travail.Suisse et les témoignages des membres des fédérations, précise le syndicat.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.