Le sort de deux initiatives populaires scellé ce dimanche

Initiatives balayées: double camouflet pour le PVL et le PDC

Photo: Keystone

La Suisse ne remplacera pas la TVA par une taxe sur l'énergie. Les Suisses n'ont pas pris de gants avec la première initiative populaire du Parti vert'libéral: ils l'ont balayée dimanche par un score quasiment historique (92% de non). Exit aussi l'exonération fiscale des allocations pour enfants. Le texte du PDC a été rejeté par 75,4% des voix.

L'initiative 'Remplacer la taxe sur la valeur ajoutée par une taxe sur l'énergie' a frisé le record. Il faut remonter à 1929 pour trouver un si mauvais résultat. L'initiative pour l'approvisionnement du pays en blé n'avait alors récolté que 2,7% de 'oui'.

Gifle pour le PLV

La gifle encaissée par le PLV est de mauvais augure pour les plans du Conseil fédéral, qui compte dévoiler prochainement ses propositions en matière de taxes énergétiques pour accompagner l'abandon du nucléaire.

De peur de devoir débourser jusqu'à 5 francs pour un litre d'essence, la très large majorité des Suisses n'a pas hésité. Seuls quelque 175'700 citoyens ont glissé un 'oui' dans l'urne alors que plus de 2 millions ont voté 'non'. Les moins sceptiques ont été les Bâlois de la Ville avec quand même 86% de refus. Ils sont suivis des Schaffhousois et des Zurichois (89,1% dans les deux cas).

Partout ailleurs le taux de rejet dépasse les 90%. Ainsi Genève a repoussé l'initiative par 90,1% et Berne par 91,5%. Les adversaires les plus virulents se retrouvent en Valais (96,1%), en Appenzell Rhodes-Intérieures (94,9%) et à Fribourg (94,4%). Le refus est aussi très clair dans le canton de Vaud (94,3%) ainsi que dans le Jura et à Neuchâtel (94,1% dans les deux cas).

PDC perdant

Le raz-de-marée est un peu moins violent pour le PDC, même si la défaite demeure nette, à quelques mois des élections fédérales. Dans ce cas aussi, aucun canton n'a soutenu l'idée de permettre aux parents de déduire les allocations qu'ils touchent pour les enfants et les jeunes en formation de leurs impôts.

L'initiative 'Aider les familles!', accusée d'avantager les ménages mieux lotis et de causer des pertes fiscales importantes, a été rejetée par plus de 1,65 million de personnes. Moins de 538'000 l'ont soutenue.

Le texte a obtenu les moins mauvais scores dans les bastions PDC de Suisse romande. La palme revient au Jura, avec tout de même 57,2% de 'non'. Fribourg (67,4%) et le Valais (67,8%), qui pratique pourtant une défiscalisation des allocations, suivent.

A Genève, 70% des votants se sont opposés à l'idée, tout comme 71,7% des Neuchâtelois et 74,3% des Vaudois. Au Tessin, le rejet s'inscrit à 70,6%; à Berne, il atteint 79,4%. Glaris affiche pour sa part l'opposition la plus marquée, avec 83,1% de 'non'.

Faible participation

Le soutien officiel de dernière minute de l'UDC n'a pas réussi à assurer une majorité populaire au PDC. Les arguments du Conseil fédéral, des directeurs cantonaux des finances et des autres partis ont convaincu davantage, en période d'incertitude économique.

Les Suisses ne se sont pas rués vers les urnes dimanche. Ils ont été quelque 42% à se prononcer sur les deux objets de votations.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.