Le secteur parahôtelier anticipe une saison d'hiver en demi-teinte

Le secteur parahôtelier anticipe une saison d'hiver en demi-teinte

Photo: Keystone

Fidélité des visiteurs indigènes, retenue des touristes européens. A l'image du secteur dans son entier, la parahôtellerie en Suisse anticipe une saison d'hiver en demi-teinte. Certaines auberges de jeunesse, fermées d'habitude en hiver, hébergeront des réfugiés.

Les perspectives pour l'hiver prochain sont plus ou moins bonnes selon les prestataires, relève mercredi Parahôtellerie Suisse. La caisse de voyages Reka enregistre pour l'heure une hausse des réservations. La location de logements de vacances souffre toujours le plus du franc fort.

Compte tenu du contexte, les Auberges de jeunesse suisses (AJS) s'estiment bien loties. Leurs réservations pour l'hiver sont même en hausse de 9,7% sur un an. C'est parce que les offices des migrations les ont sollicitées pour y loger des réfugiés, indique le patron des AJS et président de Parahôtellerie Suisse, Fredi Gmür, dans un communiqué.

Trois maisons à disposition

Certaines AJS, par ailleurs fermées au public pendant la saison d'hiver, ont signé des contrats avec les cantons. D'octobre à avril prochains, les établissements de Delémont, St-Gall et Rapperswil-Jona (SG) seront ainsi mis à disposition, a précisé l'AJS à la demande de l'ats.

L'auberge jurassienne dispose de 74 lits, les deux maisons st-galloises pourront accueillir entre 40 et 58 réfugiés chacune. 'Elles ne seront pas occupées à leur pleine capacité, afin que les résidents disposent de suffisamment de place', écrit l'AJS. Sur un total de 52 maisons, 15 ne sont pas exploitées en hiver.

En ce qui concerne les nuitées touristiques à proprement parler, les AJS tablent sur un chiffre d'affaires du même niveau que celui de l'hiver dernier. En été, les recettes avaient diminué de 6,2%, avec un moins 21% du côté des visiteurs d'outre-Rhin.

Chute chez Interhome

Reka a pour sa part profité des nouveautés dans son catalogue, avec la rénovation du village de vacances de Zinal (VS) et un nouveau site à Brigels (GR). L'entreprise a entamé le renouvellement progressif de son offre. Des sites peu rentables seront retirés au profit d’autres au potentiel de développement élevé.

En revanche, Interhome, la filiale du voyagiste Hotelplan spécialisée dans la location de logement de vacances, s'attend à une chute de 19% par rapport à l'an dernier en termes de jours réservés. En été déjà, le principal acteur de ce segment dans le pays avait dû composer avec un recul de 11% de la demande européenne.

La tendance se poursuit. A l'heure actuelle, la société enregistre en Suisse une nette désertion par rapport à l'année précédente des clients allemands (-35%) et hollandais (-39%). Le tassement est surtout remarquable au mois de février, en pleine haute saison.

Toutefois, Interhome peut compter sur une demande domestique stable, de loin la plus importante. Les Britanniques aussi seront au rendez-vous. En outre, d'autres destinations dans le portefeuille du groupe permettent en partie de compenser ce recul.

Nouvelle classification

Sur les terrains de camping du Touring Club Suisse (TCS), à défaut d'anticipations pour la saison d'hiver, les chiffres se précisent pour l'été écoulé. Le beau temps aidant, les nuitées n’ont fléchi que de 1,8% sur un an. Avec, ici encore, une raréfaction des visiteurs d’Allemagne et des Pays-Bas.

Pour les Bed & Breakfast (B&B), le nombre des réservations n'est pas encore disponible. Pour la saison d’hiver, la branche attend beaucoup de la nouvelle classification. Les établissements B&B recevront en effet, à partir du 1er janvier 2016, les étoiles officielles de la Fédération suisse du tourisme (FST).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.