Le retour des vaches en plaine fêté par des milliers de personnes

Le retour des vaches en plaine fêté par des milliers de personnes

Photo: Keystone

Des milliers d'amateurs et autres curieux ont fêté samedi la désalpe dans plusieurs cantons suisses. Les familles, qui ont passé l'été à l'alpage, redescendent en plaine avec leurs animaux et reprennent leurs quartiers d'hiver.

La tradition ancestrale de la désalpe s'est transformée ces dernières années en une grande fête populaire qui attire nombre de touristes. A Charmey (FR), la manifestation est célèbre au niveau international.

Douze troupeaux de vaches accompagnés des armaillis et de leurs familles enconstumés ont défilé au centre de Charmey samedi matin dès 10h00. 'Les vaches fribourgeoises marchent comme des horloges', s'est exclamé un groupe d'Américains, cité par le Comité de la désalpe de Charmey dans un communiqué.

L'événement a attiré presque 10'000 visiteurs. Pour le comité d'organisation, la 36ème désalpe de Charmey est une réussite. Défilé de la fanfare, dégustations de fromage et fête foraine ont enrichi l'événement.

L'Etivaz

A l'Etivaz (VD), ils étaient plus de 3000 spectateurs sous un ciel de carte postale à être venu admirer la finesse des ornements de quelque 400 vaches pomponnées pour l'occasion. 'C'était une très belle édition, bien réussie', a indiqué samedi à l'ats Sophie Guyet, porte-parole de la manifestation.

Au grand complet, les neuf troupeaux ont regagné sans encombre leurs résidences d'hiver dans les étables de Château d'Oex et de la région. Outre la désalpe, de nombreuses animations ont été proposées aux visiteurs: initiation et démonstration de lutte suisse, tir à l'arc, sonneurs de cloche et lancers de drapeau ou encore découverte en direct de la fabrication du fromage de l'Etivaz sur feu de bois.

Les caves de l'Etivaz où se fait l'affinage du fromage AOP fabriqué dans les chalets d'alpage ont attiré quelque 350 personnes, a relevé la porte-parole. Grand moment également, le concert de 18 joueurs de cor des Alpes qui ont fait résonner leurs instruments dans les montagnes de la vallée de l'Etivaz.

Une fête populaire

Le Röstigraben n'existe pas en matière de désalpe. A Schüpfheim, dans l'Entlebuch lucernois, près de 12'000 visiteurs ont occupé la route et accueilli les arrivants sous les applaudissements. Les paysans de sept alpages ont défilé ensemble. Leurs quelque 200 vaches étaient parées de fleurs et de leurs plus belles cloches.

A Kerns (OW), ce n'était que la cinquième fois que la fête était célébrée en grande pompe. Dans plusieurs cantons, la désalpe est accompagnée de marchés artisanaux. A côté des vaches, des moutons, des chèvres et des chiens peuvent aussi être admirés.

Les chiens ont aussi eu leur désalpe. Pour la première fois, la douzaine de St-Bernard de la Fondation Barry de Martigny (VS) qui ont passé trois mois à l'hospice du col éponyme, devaient parcourir à pied avec leurs gardiens et une centaine d'inconditionnels les 12 kilomètres qui les séparaient de la Plaine.

Mais en Valais, les reines de la désalpe sont les vaches d'Hérens. A Ovronnaz par exemple, le public a aussi eu droit à toutes sortes d'animations lors de la désalpe d'Odonne.

Sécheresse

La désalpe a généralement lieu entre mi-août et fin octobre. Cette année, la sécheresse a donné du fil à retordre aux paysans en alpage. Il a fallu parer au manque d'eau et d'herbe. Dans le canton de Vaud, le gouvernement a fait appel à l'armée pour alimenter 20'000 bêtes en eau par hélicoptère.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.