Le ravitaillement en eau des chalets d'estivage a débuté

Le ravitaillement en eau des chalets d'estivage a débuté

Photo: Keystone

Le ravitaillement en eau des bovins paissant dans les alpages du Jura vaudois a débuté. L'armée a mis en place plusieurs bassins de rétention entre 35 m3 et 53 m3. Une planification est en cours afin de procéder de la même façon dans les Préalpes.

A la suite du déclenchement du plan ORCA, le Conseil d’Etat vaudois reste attentif à l’évolution de la situation. L’Etat-major cantonal de conduite (EMCC) et différents partenaires ont poursuivi leurs activités, afin de mettre à disposition des exploitants des chalets d’alpage des points de ravitaillement en eau, dans le secteur compris entre Saint-Cergue et Provence, indique le canton dans un communiqué.

Bassins et étangs remplis

Dès lundi midi, les deux bassins de 35 m3 situés de part et d’autre du lac de Joux étaient opérationnels. Les agriculteurs peuvent s’y ravitailler directement par route. Un système de pompage a été mis en place, a indiqué à l'ats Philippe Leuba, chef du Département de l'économie et du sport.

Trois hélicoptères de l'Armée effectuent désormais le remplissage des six autres bassins d’une contenance de 53 m3. Ils vont également ravitailler directement 49 bassins et étangs, a ajouté le conseiller d'Etat.

Des transports par route, réalisés par des entreprises et par des privés, vont également être possibles. Une hotline permet aux éleveurs d’obtenir des informations: 021 316 51 21. Elle est fortement sollicitée, selon le ministre.

Solutions pour les Préalpes

Dans les Préalpes, où la situation semble se dégrader de jour en jour, on cherche des solutions civiles, car l'armée n'est pas extensible et va probablement devoir répondre à des demandes d'autres cantons, a déclaré à l'ats Denis Froidevaux, chef de l'EMCC. Des bassins de rétention pourraient être alimentés par des camions-citernes, avec de l'eau puisée dans le Rhône.

Une vache a besoin de 100 à 150 litres d'eau par jour. Le Jura vaudois compte quelque 20'000 têtes de bétail et les Préalpes vaudoises 25'000.

L'armée a pour l'instant reçu une demande d'un autre canton et l'examine, a indiqué Urs Müller, remplaçant du chef de la communication de l'Etat-major de conduite de l'armée, sans vouloir donner davantage de précisions. L'armée se réserve plus généralement une marge de manoeuvre au cas où elle devrait par exemple combattre un incendie de forêt.

Réflexion pour l'eau

Les cinq problèmes pris en charge depuis vendredi par le plan ORCA sont toujours d'actualité (approvisionnement en eau du bétail dans les alpages, agriculture de plaine et vignes, cours d’eau, faune et flore et risques d’incendies). Les conditions météorologiques ne changent pas pour l’instant.

Si la chaleur perdure, en ce qui concerne les rivières et les cultures, la situation pourrait encore se péjorer, avertit le canton. L'EMCC réfléchit à des restrictions de la consommation d'eau, pour lesquelles chaque commune est indépendante, relève M.Froidevaux.

Interdiction des feux maintenue

L’interdiction de faire du feu est toujours en vigueur pour les privés, sur tout le territoire cantonal, y compris pour les feux d’artifice. Des décisions seront prises prochainement concernant les feux du 1er août.

Quant au plan canicule en cours, il marche bien, a souligné M.Froidevaux. La communication et la solidarité fonctionnent.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.