Le président de Zurich, Tom De Swaan, relève des manquements

Le président de Zurich, Tom De Swaan, relève des manquements

Photo: Keystone

Alors que Zurich Insurance Group a vu son bénéfice chuter l'an passé et prévoit désormais de sévères coupes dans son effectif, son président Tom De Swaan fait son autocritique. L'assureur aurait à son avis manqué de prudence en matière de souscriptions.

Dévoilée jeudi dernier, la performance annuelle de Zurich Insurance Group (Zurich) a surtout mis en exergue les difficultés des affaires non vie, lesquelles ont vu leur résultat d'exploitation chuter de 71% au regard de 2014. Un plongeon que l'assureur sis à Zurich a attribué à de nombreux sinistres de grande ampleur.

Certaines voix critiques ont elles relevé que la multinationale a privilégié une croissance rapide, se focalisant plus sur l'accroissement du volume des primes que sur les risques. Dans une interview publiée dimanche dans la 'Schweiz am Sonntag', Tom De Swaan reconnaît que l'assureur a failli dans certains domaines en ne mettant pas oeuvre son habituelle discipline en matière de souscriptions des risques.

Des manquements qui ont cependant été corrigés, affirme le Néerlandais, qui assure aussi l'intérim à la direction générale de Zurich depuis le départ de son patron Martin Senn et l'arrivée prévue le mois prochain de son successeur Mario Greco. Dans la foulée de la contre-performance présentée jeudi, le groupe a annoncé une restructuration qui doit toucher pas moins de 8000 emplois, dont 750 sont appelés à disparaître en Suisse.

Evoquant ces coupes, M. De Swaan en a confirmé l'ordre de grandeur. Mais il n'est pour l'heure pas possible de dire si le projet actuel est définitif.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.