Le lectorat du « print » continue de s'effriter en Suisse

Le lectorat du

Photo: Keystone

Nombre de journaux ont enregistré des reculs de leur lectorat dans le 'print' depuis la dernière publication des chiffres REMP en octobre dernier. C'est le cas notamment de la plupart des dominicaux et de plusieurs régionaux romands.

Le Matin enregistre l'une des plus fortes pertes de lectorat en Suisse romande, avec 21'000 lecteurs de moins qu'en octobre 2015, pour se stabiliser à 275'000. Le taux de pénétration de sa version papier dans la région a ainsi baissé de 19,4% à 17,7% en six mois, indique la dernière enquête MACH Basic 2016-1 de l'institut de Recherches et d'études des médias publicitaires (REMP).

Outre Sarine, le journal de boulevard alémanique Blick (617'000/655'000) est également affecté, perdant plusieurs dizaines de milliers de lecteurs dans tout le pays. Constat semblable pour le SonntagsBlick (647'000/695'000), alors que le gratuit Blick am Abend ne suit pas la tendance et se renforce très légèrement.

Le Matin Dimanche fait aussi légèrement la moue: son lectorat passe de 463'000 à 452'000. Et les autres grands dominicaux alémaniques, bien que conservant une forte pénétration, perdent presque tous quelques plumes. Le lectorat de la Schweiz am Sonntag se voit par exemple amputé de 21'000 fidèles et celui de la NZZ am Sonntag, de 9000.

Le gratuit 20 minutes (542'000/536'000) reste le journal romand le plus feuilleté en Suisse, avec 6000 lecteurs de plus qu'il y a six mois. Autre son de cloche pour le 20 Minuten, qui s'en est fait sabrer 38'000. Si les régionaux gratuits romands que sont Genève Home Informations (GHI) et Le Régional conservent le statu quo, leur homologue Lausanne-Cités se voit délaissé par 10'000 fidèles.

Des régionaux en recul

Par ailleurs, en Suisse romande, plusieurs journaux régionaux ont perdu près d'un dixième de leur lectorat. La Tribune de Genève est passée ainsi de 120'000 à 110'000 lecteurs et La Liberté de 101'000 à 91'000. L'Express (42'000/51'000) affiche quant à lui une perte de 9000 fidèles.

De son côté, 24 Heures reste stable (175'000), tout comme La Côte (17'000) au bord du Léman, mais aussi Le Temps (103'000/102'000), L'Impartial (31'000/32'000), Le Journal du Jura (22'000/23'000), Le Quotidien Jurassien (47'000/45'000) et La Gruyère (35'000/37'000). Le Nouvelliste (116'000/111'000) se renforce pour sa part de 4000 fidèles. La REMP ne publie pas de chiffre pour Le Courrier.

Les régionaux alémaniques demeurent presque tous plutôt stables. A noter que le Tages-Anzeiger s'est étoffé de 17'000 lecteurs et que la Neue Zürcher Zeitung en compte 11'000 de moins. Les tessinois 20 minuti et Caffè della domenica ont perdu eux respectivement 7000 et 5000 fidèles, alors que La Regione Ticino n'a que peu bougé (-2000) et que le Corriere del Ticino a obtenu 6000 lecteurs de plus.

Hauts et bas des magazines

Pour de nombreux magazines romands, les chiffres ne sont pas non plus très réjouissants. Si L'Hebdo (171'000/172'000) et l'Illustré (319'000/318'000) se maintiennent, Femina passe en six mois de 294'000 à 270'000 lecteurs, PME Magazine de 65'000 à 58'000 et Terre & Nature de 89'000 à 77'000.

Le magazine de consommation Bon à savoir (401'000/361'000) bondit lui de 40'000 fidèles, alors que Tout compte fait (112'000/120'000) en perd 8000. Au niveau des magazines TV, Télétop Matin (296'000/307'000) se fait rogner son lectorat de 11'000 personnes, mais Guide TV (205'000/192'000) l'augmente de 13'000, tout comme TV8 (223'000/220'000), quoique plus modestement.

De bonnes affaires aussi pour l'hebdomadaire Coopération (728'000/690'000), qui gagne 38'000 lecteurs, sur la même voie que son homologue Migros Magazine (709'000/675'000).

Le papier 'très apprécié'

L'enquête MACH Basic 2016-1 de la REMP a été menée du 29 septembre 2014 au 27 septembre 2015 auprès de 19'283 personnes. Ce sondage peut être comparé à un hit-parade de la presse suisse.

Malgré les diverses chutes du lectorat 'print' que révèlent ses chiffres, la REMP, contactée par l'ats, se veut rassurante. 'Avec un taux de pénétration total supérieur à 95%, les versions papiers des marques de médias demeurent très appréciées', assure Corinne Gurtner, responsable de la communication, dans une réponse écrite.

'Le lectorat des journaux et magazines s'est maintenu à ce niveau élevé tout au long du semestre passé, quelle que soit la famille de titres', ajoute-t-elle.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.