Le franc fort dope les réservations pour l'été en Europe

Le franc fort dope les réservations pour l'été en Europe

Photo: Keystone

A la faveur de la vigueur du franc, les destinations européennes ont la cote auprès de voyageurs suisses. Pour la période estivale qui s'annonce, les voyagistes enregistrent une vive croissance des réservations pour les séjours balnéaires en Espagne et en Grèce.

Dans certains cas, l'expansion atteint un nombre à deux chiffres par rapport à l'an passé, écrit lundi la Fédération suisse du voyage (FSV). Si l'enquête de l'association faîtière des voyagistes consacre l'engouement des consommateurs helvétiques pour la Grèce et l'Espagne, ces derniers sont en revanche moins enclins à se rendre cette année dans le sud de la Turquie et Chypre.

Selon la FSV, la perte de popularité de ces deux dernières destinations reflète les augmentations de prix décidées par certains hôteliers turcs. Le sondage effectué auprès des grandes agences de voyage fait aussi apparaître une tendance négative pour l'Egypte et la Tunisie, deux pays qui souffrent toujours des troubles politiques passés. Mais les fortes baisses de prix laissent augurer une amélioration pour l'automne.

Côté voyages lointains, les Etats-Unis font figure de destination favorite des voyageurs suisses, lesquels veulent mettre à profit une évolution du cours entre le dollar et le franc qui leur est favorable. La demande s'est accrue en particulier pour les circuits en voiture de location ou en camping-car, qui sont aussi prolongés par des vacances balnéaires.

Demande en baisse pour l'Indonésie

La FSV fait part d'un niveau de réservations satisfaisant pour les Caraïbes, la Thaïlande et l'Afrique du Sud. Un important voyagiste a en revanche mis en exergue un net repli de la demande pour l'Inde et l'Indonésie (Bali).

Evoquant les avantages tarifaires réels pour les vacanciers suisses cette année, la FSV observe cependant des différences selon le type de voyage et la destination. Pour les vacances d'été en Europe, les voyagistes font état de réductions de prix entre 10 et 20%, voire jusqu'à 50% pour les vols.

L'association faîtière précise cependant que cet engouement ne se traduit pas par une hausse des revenus pour les voyagistes, certains essuyant même des baisses sensibles. En effet, selon la FSV, ces derniers ont acheté les prestations fournies aux consommateurs helvétiques avant l'abolition du taux plancher par la Banque nationale suisse (BNS) le 15 janvier dernier, soit à un cours plus élevé.

De plus, les tour-opérateurs helvétiques ont dû consentir à des rabais à court terme, afin de contrer les réservations des consommateurs suisses chez des voyagistes domiciliés dans les pays limitrophes. L'optimisme est toutefois de mise pour la saison d'hiver, dans la mesure où les entreprises suisses bénéficieront cette fois de la vigueur du franc au niveau de leurs achats.

Planification facilitée

Les voyagistes jugent par ailleurs favorablement le fait que nombre de vacanciers ont payé leur séjour d'été au moment de la réservation en début d'année afin de bénéficier de gains de change 'inespérés', poursuit la FSV. Le phénomène leur a permis de planifier toute l'année 2015.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.