Le ferroutage reste vital pour atteindre les objectifs climatiques

Le ferroutage reste vital pour atteindre les objectifs climatiques

Photo: Keystone

La Suisse n'atteindra ses objectifs climatiques que si elle transfère le transport de marchandises de la route au rail, selon l'Initiative des Alpes. Construire un 2e tunnel routier au Gothard rendrait cet objectif inatteignable.

'Construire un 2e tunnel routier au Gothard serait catastrophique alors que l'inauguration au Gothard du plus long tunnel ferroviaire du monde est imminente', a expliqué lundi à Berne Jon Pult, le président de l'Initiative des Alpes. Il s'ensuivrait 'un ‘retransfert’ massif des transports de marchandises à la route et donc une augmentation dramatique supplémentaire des émissions de CO2', selon le président.

Tournant énergétique = réforme du trafic

Or pour Regula Rytz, membre du comité de l’Initiative des Alpes également, ' il n'y a pas de tournant énergétique sans réforme dans le trafic. ' Le transport de marchandises doit lui aussi contribuer à atteindre les objectifs climatiques.

Pour aboutir à un résultat, il est nécessaire de réduire de manière stricte le nombre de camions en transit et le faire passer de 1 million de poids lourds actuels à moins de 600'000. C'est le résultat calculé dans le cadre d'une étude, commandée par l'Initiative des Alpes, qui met en relation l'évolution du trafic des poids lourds en transit aux objectifs climatiques de la Confédération.

'L'objectif de transfert de 650'000 camions en transit en vigueur actuellement ne peut être adapté vers le haut tel que le souhaite le Conseil fédéral mais doit devenir encore plus restrictif', a poursuivi John Pult.

Cibles du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a fixé les objectifs climatiques d'ici à 2050 afin de stopper le réchauffement. L'objectif de transfert tel qu'il est ancré dans la Constitution et dans la loi doit être atteint jusqu'en 2020 et à partir de là, pas plus de 650'000 camions par an ne seront autorisés à traverser les Alpes suisses.

L'Initiative des Alpes avance encore que, le Conseil fédéral devrait encore élever la redevance poids lourds (RPLP) au montant maximal autorisé et l'adapter au renchérissement.

La limitation du nombre de poids lourds comme la hausse de la redevance sont compatibles avec les accords bilatéraux entre la Suisse et l'UE. A l'heure actuelle, un camion en transit qui roule sur le tronçon Bâle-Chiasso paie en moyenne une taxe de 50 francs trop basse. L’Initiative des Alpes exige aussi l'introduction de valeurs limites de CO2 pour les camions.

Transports: tiers du gaz à effet de serre

Les transports sont responsables du tiers du gaz à effet de serre CO2 rejetés dans l'atmosphère suisse et les transports de marchandises routiers à eux seuls génèrent 95% du CO2 émis par le trafic de marchandises à travers les Alpes. Or le réchauffement du climat est principalement lié aux émissions de CO2.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.