Le directeur de l'usam critique un programme destiné aux réfugiés

Le directeur de l'usam critique un programme destiné aux réfugiés

Photo: Keystone

Le directeur de l'usam Hans-Ulrich Bigler (PLR/ZH) critique le récent programme pilote du Conseil fédéral visant à permettre aux réfugiés de faire un apprentissage. Selon lui, ce programme affaiblit la formation duale.

Proposer une année d'apprentissage aux réfugiés, comme le Secrétariat d'Etat aux migrations l'a présenté en décembre, est 'un affaiblissement direct' de la formation duale, ou en alternance, explique M. Bigler dans un entretien publié vendredi par le quotidien Blick. 'Ce titre suggère des compétences que ne peuvent pas avoir les diplômés après un enseignement accéléré d'une année.'

Pour M. Bigler, cette offre suscite 'avant tout de faux espoirs chez les réfugiés'. A son avis, l'économie ne peut pas accueillir des gens ayant suivi une formation au rabais. Le directeur de l'Union suisse des arts et métiers (usam) plaide pour que les réfugiés suivent aussi une formation de deux ans.

En décembre, le Conseil fédéral a lancé un programme pilote d'apprentissage destiné aux réfugiés. Cet apprentissage doit leur permettre d’acquérir de manière précoce des connaissances linguistiques et techniques, et de se familiariser, grâce à des stages pratiques, avec le marché suisse du travail.

Les participants devront posséder un potentiel approprié et faire preuve de motivation et de persévérance, avait expliqué le Conseil fédéral. Il est prévu que chaque année, jusqu’à 1000 réfugiés et personnes admises à titre provisoire participent au programme. Les investissements que consacre la Confédération à ce programme pilote s’élèvent à 54 millions de francs pour quatre ans.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.