Le chômage inquiète de plus en plus des Suisses très fiers

Le chômage inquiète de plus en plus des Suisses très fiers

Photo: Keystone

Les Suisses n'ont jamais été aussi fiers de leur nationalité. 94% d'entre eux expriment ce sentiment - un record selon le baromètre 2015 des préoccupations. Le chômage, les étrangers, la prévoyance vieillesse et les réfugiés restent leurs préoccupations majeures.

Pour 56% des 1009 personnes interrogées cet été par l'institut gfs.bern sur mandat de Credit Suisse, le chômage est le souci majeur des Helvètes. C'est le cas depuis plus de 10 ans, indique mercredi la grande banque.

L'euro et les bilatérales en hausse

La libre circulation des personnes ainsi que les étrangers et leur intégration se maintiennent au deuxième rang de ce classement avec 43% des réponses. Les trois premiers soucis cités affichent des valeurs en hausse.

Suit la prévoyance vieillesse (35%). La crise de l'euro (24%) et les accords bilatéraux avec l'UE (24%) préoccupent davantage les Suisses qu'en 2014. Ces sujets avancent d'un, respectivement de deux rangs.

La santé et les caisses maladie ont en revanche fortement perdu de leur importance dans les soucis des citoyens au cours des dix dernières années. Elles n'arrivent plus qu'au 7e rang avec 22%, devant la sécurité individuelle, l'environnement et la nouvelle pauvreté.

La neutralité en tête

La fierté nationale a, elle, connu une nouvelle progression en 2015 avec un taux record de 94% de personnes fières d'être suisses. Ce sentiment a particulièrement progressé ces dernières années parmi les citoyens de gauche, précise Credit Suisse.

La palme de la fierté au niveau politique revient de nouveau à la neutralité (96% des réponses). La plus grande menace contre l'identité nationale serait la montée de l'égoïsme, selon 71% des Suisses.

Les autres sujets de fierté politique sont la Constitution fédérale (93%), les droits populaires (89%) et l'indépendance (84%). Le fédéralisme et la cohésion nationale suscitent chacun la fierté de 81% des Helvètes.

Rapports avec l'UE

S'agissant des rapports avec l'Union européenne, la priorité va à la poursuite des accords bilatéraux pour 47% des personnes interrogées. Dix-huit pourcents préfèrent dénoncer ces accords. Dix-huit pourcents sont pour une adhésion à l'Espace économique européen (EEE) et 8% à l'Union européenne.

Les dirigeants politiques suisses devraient en outre avoir une attitude plus offensive vis-à-vis de l'étranger. C'est du moins ce que pensent 64% des citoyens. Ce chiffre est néanmoins en fort recul (-15 points) par rapport à l'année dernière. Le nombre de personnes souhaitant une politique plus défensive a presque doublé, passant de 17 à 30%.

Les Helvètes restent néanmoins confiants dans leurs institutions. Le Tribunal fédéral reste celle qui bénéficie de la plus grande confiance (68%), devant le Conseil fédéral (63%).

La police, le Conseil national et les banques suivent avec 57%. Ces dernières se remettent visiblement de la méfiance des années précédentes. Les Eglises, le Conseil des Etats, la radio, la BNS, les journaux payants, l'armée et la télévision suivent dans l'ordre des institutions recueillant 50% de confiance et plus.

Confiance dans l'économie

En économie, les Suisses sont particulièrement fiers de l'industrie horlogère (97%), de la réputation en matière de qualité et de la solidité des marques nationales (96% toutes deux). Les PME et l'industrie des machines suscitent la fierté de 94% des Helvètes.

Les citoyens sont plus critiques sur la situation économique générale de l'année qui s'achève: 55% estiment qu'elle est restée stable, 16% ont constaté une amélioration, 28% une détérioration. Pour l'an prochain, 52% des personnes interrogées restent confiantes dans le maintien d'une conjoncture favorable.

Quelque 63% des citoyens estiment leur propre situation économique bonne ou très bonne. Ils se montrent en outre confiants: 86% pensent que leur situation s'améliorera ou restera bonne. A l'inverse, 13% craignent une détérioration de leur situation. Il s'agit du taux le plus élevé depuis 2002.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.