Le chef du gouvernement tessinois veut fermer la frontière

Le chef du gouvernement tessinois veut fermer la frontière

Photo: Keystone

Le nombre de demandeurs d'asile entrant au Tessin a clairement augmenté ces derniers jours. Selon le chef du gouvernement tessinois Norman Gobbi, ils sont deux fois plus nombreux qu'il y a un an. Membre de la Lega, M. Gobbi veut fermer la frontière.

'Si l'afflux de réfugiés depuis l'Italie continue, nous devons fermer temporairement la frontière', déclare Norman Gobbi dans la NZZ am Sonntag. 'C'est la seule façon pour la Suisse de faire pression sur les pays qui ne respectent pas leurs obligations'.

'Nous accomplissons le travail pour l'Italie et l'Union européenne, notamment avec l'identification des migrants', dit le chef du gouvernement tessinois dans un entretien au journal Schweiz am Sonntag. Il estime que dans le domaine de l'asile, le Tessin est en réalité 'la frontière sud de l'Allemagne'.

Interrogé sur la fermeture de la frontière par la France, la semaine dernière à Vintimille, et l'arrêt de l'asile en Autriche, Norman Gobbi avertit: 'Si le Tessin devient la seule porte ouverte à proximité de Milan, il est évident que la pression sur la Suisse va nettement monter'.

Le chef du Département des institutions demande davantage de gardes-frontière à la Confédération. 'Nous devons donner un signal en arrêtant les clandestins à la frontière sud pour les renvoyer'. M. Gobbi n'est pas contre les accords de Schengen ni le règlement de Dublin, tant qu'ils fonctionnent. 'Mais à l'heure actuelle ils ne fonctionnent pas'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.