Le Valais interdit les pièges photographiques durant la chasse

Le Valais interdit les pièges photographiques durant la chasse

Photo: Keystone

Le Valais interdit désormais la pose de pièges photographiques dans les forêts durant la chasse. Ceux qui passeront outre seront sanctionnés. La fédération valaisanne des sociétés de chasse est satisfaite.

Voir un appareil photo tout seul en forêt, accroché à un arbre par exemple, n'est plus un événement insolite. 'Depuis cinq ans environ, on en voit toujours plus. Et ils ne sont pas utilisés que par des chasseurs', confirme Benoît Martinet, membre du comité de la Fédération valaisanne des sociétés de chasse (FVSC)

Face au développement du phénomène, une Diana du Valais central a interpellé la FVSC. Cette dernière s'est prononcée en faveur d'une interdiction d'utiliser ces pièges photographiques durant la chasse.

Le Conseil d'Etat a suivi. Il a annoncé jeudi toute une série de modifications du règlement d'exécution de la loi sur la chasse, dont l'interdiction de ces appareils photos munis de détecteurs de mouvements et d'un déclencheur automatique. Les contrevenants recevront une amende d'ordre.

Manque d'éthique

Certains chasseurs, plutôt jeunes, utilisent ces pièges photographiques reliés à leur smartphone pour obtenir des indices sur le comportement des animaux et faciliter la chasse. Une façon de pratiquer qui manque 'd'éthique et de loyauté', estime Benoît Martinet, qui souligne également une atteinte à la vie privée pour les personnes qui pourraient être photographiées à leur insu.

En 2012, la porte-parole du préposé fédéral à la protection des données et à la transparence avertissait: Il y a violation de la protection des données et poursuites possibles lorsqu'une personne privée installe un piège photographique dans l'espace public et que des personnes peuvent être identifiées. La pose d'appareils à des fins d'observation scientifique n'est pas concernée.

Le chef du service service valaisan de la chasse, Peter Scheibler, n'a pas connaissance d'autres cantons qui auraient ancré l'interdiction des pièges photographiques dans leur règlement. Mais il ne serait pas étonné qu'elle soit prise en compte lors de la prochaine révision de l'ordonnance fédérale sur la chasse.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.