Le Syndicat autonome des postiers dénonce les conditions de travail

Le Syndicat autonome des postiers dénonce les conditions de travail

Photo: Keystone

Le Syndicat autonome des postiers (SAP) dénonce une dégradation des conditions de travail à La Poste. Il déplore aussi d'être toujours tenu à l'écart des négociations salariales en cours pour la future convention collective de travail (CCT).

L'automatisation croissante du tri comme le déclin du trafic courrier conduit à une mutation de la profession. Depuis l'entrée en vigueur de la Loi sur la Poste en 2010, le géant jaune a biffé quelque 370 postes.

Et selon le SAP, La Poste met maintenant la pression sur le personnel pour qu'il accepte de réduire son taux d'occupation. Un avis que partage Bruno Schmucki, porte-parole de syndicom. Selon lui, près d'un tiers des postiers ont plus de 50 ans et les suivants seront engagés à temps partiel.

La Poste réfute

Syndicom estime que 1000 facteurs et factrices risquent de subir une réduction de leur pensum et de tomber dans des conditions de travail précaires en raison du temps partiel. 'C'est tout simplement faux', a rétorqué Nathalie Dérobert Fellay, porte-parole du géant jaune.

Grâce à des départs à la retraite anticipés, des préretraites partielles et des permutations, 'personne n'est obligé de travailler à temps partiel', a-t-elle assuré.

Trois nouvelles CCT

Les partenaires sociaux négocient actuellement trois nouvelles CCT pour La Poste, PostFinance et CarPostal Suisse, les premières depuis la privatisation. La base sera consultée dès le printemps et les nouveaux textes devraient entrer en vigueur début 2016.

Le SAP a été créé par le Valaisan Olivier Cottagnoud compte 600 membres. Pour La Poste, il n'est pas assez représentatif et ne peut pas participer aux négociations pour la CCT. Un recours est pendant au Tribunal fédéral et une plainte a été déposée à l'Organisation internationale du travail.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.