Le Sénat polonais approuve une loi controversée sur les médias

Le Sénat polonais approuve une loi controversée sur les médias

Photo: Keystone

Le Sénat polonais, dominé par les conservateurs du parti de Jaroslaw Kaczynski (PiS), a approuvé jeudi une loi controversée sur les médias publics. Il a pris cette décision malgré les protestations internationales.

Voté la veille par la chambre basse qui l'a débattu dans la précipitation, le nouveau texte assure aux conservateurs le contrôle de ces médias.

Les nouvelles dispositions font expirer avec effet immédiat les mandats des membres des directions et des conseils de surveillance de la télévision et de la radio publiques.

C'est le ministre du Trésor qui aura désormais la compétence de nommer et de révoquer les nouveaux chefs des médias publics, jusqu'à présent choisis par voie de concours organisés par le Conseil national de l'audiovisuel (KRRiT).

'Indignation'

Plusieurs organisations de médias comme l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER/EBU), l'Association des journalistes européens (AEJ) et Reporters sans frontières (RSF), ont exprimé leur 'indignation' face à ces dispositions.

La directrice générale de l'UER/EBU Ingrid Deltenre avait appelé jeudi le Sénat et le président Andrzej Duda à ne pas approuver cette loi.

'Pour préserver l'intégrité et l'indépendance des médias publics, symbole d'un pays libre et démocratique, nous vous demandons en des termes les plus fermes possibles de ne pas traduire ces mesures en une loi', avait-elle écrit dans un communiqué.

La veille, le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans avait demandé au ministre des Affaires étrangères Witold Waszczykowski 'de fournir au plus tôt à la Commission toute information relative à ce projet de loi'.

Seulement un 'premier pas'

Le parti Droit et Justice (PiS) de M. Kaczynski, pour qui il ne s'agit que d'un 'premier pas' de la réforme, a déjà annoncé que la télévision et la radio publiques, ainsi que l'agence de presse PAP, qui sont actuellement des sociétés de droit commercial contrôlées par l'Etat, seraient transformées en institutions culturelles parrainées par un Conseil des médias nationaux, à mettre en place par le nouveau pouvoir.

Selon le PiS, ces changements conduiront 'à rationaliser et à baisser les frais de gestion des sociétés de radio et de télévision publiques, ainsi qu'à retrouver les standards professionnels et éthiques nécessaires pour réaliser la mission publique'.

Pour l'opposition polonaise toutes tendances confondues, il s'agit tout simplement d'une prise de contrôle de ces médias par les conservateurs au pouvoir depuis deux mois.

Pour entrer en vigueur, la nouvelle loi doit encore être entérinée par le président Andrzej Duda, proche du PiS.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.