Le Conseil des Etats ouvre large sa bourse pour Suisse Tourisme

Le Conseil des Etats ouvre large sa bourse pour Suisse Tourisme

Photo: Keystone

Face à une situation économique péjorée par la cherté du franc, Suisse Tourisme devrait être davantage soutenu. Par 21 voix contre 18, le Conseil des Etats a accepté de relever le plafond de dépenses à 230 millions dans le cadre de la promotion économique.

Le franc fort pèse sur un secteur touristique en crise, notamment dans les régions de montagne. Les soutenir est important, a plaidé Martin Schmid (PLR/GR).

Les crédits de la promotion économique doivent lui permettre de se réformer et d'innover: les hôtels doivent adapter leurs structures et les offices du tourisme promouvoir le pays partout dans le monde, a expliqué son collègue grison PDC Stefan Engler, au nom de la commission.

Un signal positif

'Nous envoyons un signal positif à l'économie en période difficile. Ces crédits sont une impulsion pour les entreprises et structures locales', a ajouté le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann.

Au nom de la rigueur financière, l'UDC a critiqué l'augmentation des crédits. Elle a été rejointe par quelques socialistes mécontents du manque d'innovation. 'Il faudrait renforcer par exemple la présence des hôtels suisses sur les sites internet comme booking.com', a réclamé Anita Fetz (PS/BS).

Cela n'a pas suffi à convaincre le Conseil des Etats pour conserver l'enveloppe à 220,5 millions, comme l'ont voulu le Conseil fédéral et le National. Il a également écarté une proposition d'augmenter l'aide à 270 millions, une demande de Suisse Tourisme défendue par l'indépendant schaffhousois Thomas Minder.

Plus pour Innotour

Le crédit quadriennal destiné à Innotour sera augmenté à 30 millions de francs. Créée il y a 17 ans, le modèle d'encouragement a par exemple permis d'augmenter le tourisme au Toggenburg grâce à un nouveau complexe touristique, a précisé Stefan Engler (PDC/GR).

Par 31 voix contre 10, les sénateurs n'ont pas suivi une partie du PS alliée quelques UDC. Ces derniers auraient préféré en rester au statu quo, critiquant le manque d'efficacité d'une organisation créée il y a 17 ans pour réformer les structures touristiques.

La Chambre des cantons a encore donné son accord au prêt supplémentaire accordé à la Société suisse de crédit hôtelier.

Les débats se poursuivent.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.