Le Bernois Adrian Wüthrich élu à la tête de Travail.Suisse

Le Bernois Adrian Wüthrich élu à la tête de Travail.Suisse

Photo: Keystone

Adrian Wüthrich succède à Martin Flügel à la présidence de Travail.Suisse. Le Congrès quadriennal de la deuxième plus grande organisation de travailleurs de Suisse a élu samedi à sa tête le vice-président du groupe socialiste au parlement bernois.

Agé de 35 ans, Adrian Wüthrich siège au Grand Conseil bernois depuis cinq ans. Il est également élu à l'exécutif de sa commune de Huttwil (BE). Les activités qu'il a exercées jusqu'ici lui ont permis d'acquérir une large expérience de la politique et dans le domaine associatif, précise Travail.Suisse samedi dans un communiqué.

Le Bernois s'est aussi fait un nom par le biais de divers engagements publics. Tout en travaillant à côté de ses études, M. Wüthrich a obtenu un master en gestion publique et politique de l'Université de Berne, avec comme point fort le management dans le secteur public.

Le nouveau président veut 'être un porte-parole bien audible pour les travailleuses et travailleurs'. Il souhaite donner à Travail.Suisse une voix indépendante et forte sur la scène politique nationale et s'engager pour du travail ayant de l'avenir.

40'000 postes en péril

Avec le programme politique qui a été adopté par les délégués au congrès, Adrian Wüthrich est conscient que la barre a été placée haut. Mais la situation l'exige, à écouter le nouveau président évoquer les conséquences de l'abandon du taux plancher franc-euro.

L’insécurité augmente. Quelque 40‘000 postes sont en péril. Une détérioration de l’économie peut être dévastatrice notamment pour les travailleurs et travailleuses d’un certain âge, a-t-il dit selon le texte écrit de son allocution.

A cette occasion, le président a évoqué les trois grands thèmes qui occuperont l'organisation syndicale au cours des quatre prochaines années. Les accords bilatéraux, importants aussi pour les travailleurs, qu'il s'agit de conserver malgré l'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse. La prévoyance vieillesse, qui ne doit pas être garantie aux dépens des actifs. Et enfin la politique climatique pour de bonnes conditions de travail.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.