Lausanne: le stade Pierre-de-Coubertin réalisé à partir de 2025

Lausanne: le stade Pierre-de-Coubertin réalisé à partir de 2025

Photo: Keystone

Pour garantir le maintien d'Athletissima, Lausanne revoit ses plans. La Ville confirme ses objectifs, mais reporte la destruction de la Pontaise en attendant la réalisation du stade de Coubertin, à partir de 2025. L'opération ne devrait pas entraîner de surcoût.

La solution avancée mardi par la municipalité se veut 'ambitieuse, mais aussi réaliste pour la ville', a déclaré le syndic Grégoire Junod. Il présentait la nouvelle planification aux côtés du municipal des sports Oscar Tosato et de Jacky Delapierre, directeur d'Athletissima.

Délais pas tenables

Les travaux de Pierre-de-Coubertin à Vidy auraient dû démarrer en 2018 afin que le stade soit prêt l'année suivante pour accueillir le meeting d'athlétisme dans les règles fixées par la Diamond League. Par conséquent, le stade de la Pontaise, qui abrite aujourd'hui l'événement, aurait pu être démoli en 2020.

Les délais ne sont cependant pas tenables. Le site de Coubertin, au bord du lac, est 'très sensible' et il fallait assurément compter avec des recours ou des oppositions. Le risque était donc bien réel de perdre Athletissima: 'beaucoup de gens se pressent au portillon' pour reprendre ce genre d'événements, a souligné Jacky Delapierre.

Enorme investissement

Pour Lausanne, capitale olympique, il était 'essentiel' de conserver ce fleuron. Malgré les tensions financières, la ville réaffirme aujourd'hui ses objectifs en matière d'infrastructures sportives, tout en les étalant dans le temps, a argumenté Grégoire Junod.

En 2017, Lausanne lancera pour 350 millions de francs d'investissements dans le sport. 'Jamais la ville n'a fait autant' et rien de comparable ne se produit ailleurs en Suisse, a souligné le syndic. Alors que certains critiquent des lenteurs, 'nous sommes en fait en phase d'accélération, c'est extrêmement clair'.

Pas de surcoût

Pour continuer à recevoir Athletissima, le stade vieillissant de la Pontaise devra toutefois être mis aux normes, qu'il s'agisse de l'accueil, des installations électriques et médias, ou de celles destinées aux compétitions. Certaines sont dans un état 'catastrophique', selon Jacky Delapierre.

Ces travaux pour un stade qui doit être détruit ne devraient pas entraîner de surcoût global, estime la municipalité. L'argent qui sera épargné chaque année pour Athletissima à Courbertin équivaudrait aux sommes à mettre à la Pontaise. Une première évaluation donne le chiffre de 6 à 8 millions de francs sur dix ans.

Gonflement du budget

En marge de la conférence de presse Oscar Tosato a rappelé que 31 millions de francs avaient été prévus au départ pour la réalisation de Coubertin. Il faudra compter finalement avec des dizaines de millions supplémentaires, a-t-il averti.

Les résultats du concours d'architecture pour Pierre-de-Coubertin seront présentés en décembre. Les opérations de légalisation du sol et d'obtention des permis de construire seront engagées immédiatement après.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.