Lafargue-Holcim: le MPC enquête sur des soupçons de délit d'initié

Lafargue-Holcim: le MPC enquête sur des soupçons de délit d'initié

Photo: Keystone

Le Ministère public de la Confédération (MPC) enquête autour de la fusion entre les deux cimentiers Holcim et Lafarge, opération qui doit donner naissance au numéro un du secteur. Ses investigations portent sur des soupçons de délit d'initié.

La procédure concerne des personnes qui ont obtenu des informations sur la fusion de manière non autorisée, a indiqué à l'ats le MPC, confirmant une information de la 'Neue Zürcher Zeitung'.

L'annonce de la fusion entre le groupe saint-gallois et son concurrent français a eu lieu en avril dernier au milieu d'une séance de la Bourse suisse, après que les actions des deux groupes ont fortement augmenté. Le Ministère public de la Confédération a alors lancé de premières investigations sur un possible délit d'initié. Les premiers éléments de l'enquête étayent ces soupçons.

Le jour de l'accord de fusion, l'action de Holcim s'est envolée de 7,3%. Le mariage entre les deux géants donnera naissance à un colosse du béton qui pèsera 32 milliards d'euros (environ 33 milliards de francs au cours actuel) de chiffre d'affaires (avant cessions) et comptera 130'000 salariés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.