La restructuration à 24 heures et à la TdG va toucher 24 personnes

La restructuration à 24 heures et à la TdG va toucher 24 personnes

Photo: Keystone

Tamedia revoit l'organisation des rédactions de 24 heures et de la Tribune de Genève (TdG) pour s'adapter à l'évolution du mode de consommation des lecteurs. Ces mesures impacteront 24 personnes au sein des deux titres, a annoncé mardi l'éditeur zurichois.

Dès le premier trimestre 2017, les deux quotidiens régionaux opéreront une plus stricte hiérarchisation de l'information dans les matières suisse, internationale, économique, culturelle et sportive. Ils privilégieront les sujets originaux à forte valeur ajoutée. Les éditions imprimées seront ainsi plus resserrées en semaine, plus étoffées le samedi, explique Tamedia dans un communiqué.

Ce changement est dicté par l'accélération de la baisse du chiffre d'affaires publicitaire. Comparé à 2015, les deux journaux ont enregistré un recul de 14% de leur chiffre d'affaires publicitaire depuis le début de 2016.

Les mesures auront des conséquences pour 24 employés au sein des deux rédactions, sur près de 900 collaborateurs en Suisse romande. Tamedia proposera des mesures d'accompagnement aux personnes concernées.

Pas de précisions

Responsable de la communication pour Tamedia en Suisse Romande, Patrick Matthey n'a pas voulu entrer dans les détails de la réorganisation des deux journaux romands. Les personnes concernées seront averties ces prochaines semaines, a-t-il fait savoir.

Il a été demandé à chaque titre de se restructurer pour répondre à la très forte accélération de baisse des revenus constatée. Le travail de réflexion a commencé fin 2015. Il fallait des mesures d'économies par rapport à l'évolution du marché, afin d'assurer la pérennité des marques, a souligné M. Matthey.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.