La région lémanique emploie un frontalier sur trois

La région lémanique emploie un frontalier sur trois

Photo: Keystone

L'économie suisse attire toujours davantage de travailleurs frontaliers. Leur nombre s'est porté à près de 298'000 au deuxième trimestre 2015, en hausse de 3,4% sur un an. La région lémanique emploie un tiers de ce total.

Quelque 105'000 salariés étrangers s'activent dans le poumon de l'économie romande, en croissance de 5,1% par rapport au deuxième trimestre de l'année dernière. La Suisse du nord-ouest, avec Bâle, suit avec environ 70'000 frontaliers. Plus d'un travailleur sur cinq se rend dans le seul canton du Tessin (63'000), indique mardi l'Office fédéral de la statistique sur son site Internet.

Les autres régions sont moins concernées par le phénomène. La Suisse orientale et l'Espace Mittelland recensent néanmoins quelque 25'000 personnes, Zurich moins de 10'000 et la Suisse centrale juste 2000.

Le bilan de l'ensemble de l'année 2014 faisait état de 287'000 frontaliers, soit un gain de 3,1% sur un an. En 2013, la progression était de 3,8%.

Faible augmentation au Tessin

En comparaison avec le deuxième trimestre 2014, le Tessin - où la problématique est omniprésente dans le débat public - affiche cette année 0,2% d'augmentation. La variation est plus importante au nord-ouest (+3,5%), dans le Mittelland (+3,4%), en Suisse orientale (+2,2%), à Zurich (+7,2%) et surtout en Suisse centrale (+17,9%).

Les Français sont les plus représentés, et de loin: ils représentent plus d'un frontalier sur deux (156'000). Les Italiens arrivent au deuxième rang, avec 70'000 employés, devant les Allemands (60'000). Tous les autres pays restent nettement en retrait.

Les hommes constituent les deux tiers du total, en hausse de 3,4% sur douze mois. Les femmes affichent une progression de 3,3%.

Répartition par secteurs

Le secteur tertiaire emploie 185'000 travailleurs étrangers, et le secondaire 110'000. Le secteur primaire finit très loin derrière (2100).

Du côté des professions, les métiers 'élémentaires' arrivent en tête (55'000), mais ils ne devancent que de peu les 'intermédiaires' (50'000). Les collaborateurs de l'industrie et de l'artisanat étaient 44'000, ceux des services et du commerce 41'000, les professions intellectuelles et scientifiques 34'000, et les cadres et dirigeants 21'000.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.