La réforme de l'impôt sur les successions probablement refusée

La réforme de l'impôt sur les successions probablement refusée

Photo: Keystone

Si les Suisses avaient voté la semaine dernière, les deux initiatives populaires auraient été rejetées. La réforme de l'impôt sur les successions voit même le 'non' se renforcer. Le sort de l'initiative sur les bourses d'études reste ouvert.

L'issue des deux autres objets est également ouverte. Ni la révision de la loi sur la radio et la télévision (LRTV) ni le diagnostic préimplantatoire n'obtiennent de majorité claire, indique le deuxième sondage SSR publié mercredi. Mais ce dernier gagne des voix, avec 46% des intentions de votes (+6%).

L'initiative sur les bourses d'études est rejetée par un sondé sur deux. Seuls 38% d'entre eux déclarent soutenir le texte, alors qu'ils étaient 49% lors du dernier sondage, réalisé fin avril. Quant à la réforme de l'imposition des successions, le camp du 'non' s'est renforcé: 61% des citoyens la refusent désormais (contre 51% fin avril), tandis que 34% l'acceptent.

Sur cet objet, plus des deux tiers des Suisses (69%) ont d'ores et déjà arrêté leur position: globalement la gauche soutient la réforme, tandis que la droite ainsi que les indépendants y sont opposés. Le texte ne devrait 'vraisemblablement' pas aboutir, selon les résultats de l'institut GfS Bern.

Nombreux indécis

En revanche, près d'un citoyen sur deux (46%) n'a pas d'opinion définitive concernant les bourses d'études. La proposition, qui voit aussi une polarisation claire entre la gauche (pour) et la droite (contre), pourrait donc être acceptée dans les urnes le 14 juin. C'est en Suisse romande que l'initiative rencontre le plus de soutien.

Sur les autres objets, aucune majorité claire ne se dessine. Pour la révision de la loi sur la radio et la télévision et le diagnostic préimplantatoire (DPI), tout reste donc possible. La première recueille 43% de oui, contre 47% de non et 10% d'indécis, le second 46% d'avis favorables, contre 40% de rejets et 14% d'indécis.

A dix jours du vote, l'opinion n'est pas encore vraiment formée sur ces deux objets: 57% seulement des sondés ont fait leur choix à propos du diagnostic préimplantatoire, et 61% savent s'ils accepteront ou non la révision de la LRTV.

Romands et Tessinois sont enclins à approuver la nouvelle redevance de radio-télévision, dite 'générale', quand la tendance en Suisse alémanique est plutôt au refus. Le 'Röstigraben' s'est renforcé sur ce sujet, puisqu'il s'est accentué de 15% depuis le premier sondage de la SSR. Quelque 55% des Romands et 53% des Tessinois sont favorables à la révision, mais seulement 40% des Alémaniques.

Participation

Environ 44% des personnes interrogées déclarent s'apprêter à voter. La participation s'annonce supérieure dans les cantons alémaniques, où 50% des citoyens comptent se rendre aux urnes. La proportion tombre à 39% en Suisse romande ou au Tessin.

L'enquête, menée du 22 au 30 mai par GfS Bern sur mandat de la SSR, a été réalisée auprès de 1405 citoyens des trois régions linguistiques. La marge d'erreur est de 2,7%.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.