La presse étrangère souligne le renforcement de la droite populiste

La presse étrangère souligne le renforcement de la droite populiste

Photo: Keystone

Un ministre de plus au gouvernement suisse pour la droite populiste, titre l'Agence France Presse (AFP). La droite marque des points au gouvernement, en s'appuyant sur une politique anti-immigration, souligne le Wall Street Journal.

L'agence de presse italienne ansa se contente de relayer l'élection de Guy Parmelin au Conseil fédéral, renforçant ainsi la droite au gouvernement. L'AFP est un peu plus diserte.

Elle qualifie l'UDC de droite populiste suisse, 'résolument anti-immigration et anti-Union européenne', avant de revenir sur la 'progression spectaculaire' enregistrée à la mi-octobre.

Guy Parmelin: un 'centriste pragmatique'

Pour l'AFP, Guy Parmelin a une image de 'centriste pragmatique', ce qui a séduit la gauche et le centre qui reprochaient aux deux autres candidats, proposés par l'UDC 'leur radicalisme à droite'.

Le site en ligne du Wall Street Journal évoque l'élection du Conseil fédéral en parlant d'un 'déplacement vers la droite qui risque de rendre difficiles les relations suisses avec l'Union européenne'. Elle explique aussi que l'UDC est 'le plus anti-UE des partis politiques majoritaires suisses'.

Nouveau virage à droite

D'autres sites comme ceux du journal de la région de New York TimesUnion et du quotidien San Francisco Chronicle publient la dépêche de l'agence de presse Associated Press (AP). 'Le parti nationaliste' gagne un second siège au sein du gouvernement suisse, ce qui a pour conséquence de 'pousser le gouvernement un peu plus à droite', avance AP.

'Le parti anti-immigration reprend un deuxième siège au sein du Conseil fédéral', titre le site du The Peninsula, un quotidien qatari. L'article mentionne les effets de cette élection qui 'renforce les forces isolationnistes du pays alors que celui-ci tente de revitaliser les bilatérales avec l'Europe tout en y incluant des freins à la migration'.

'Le gouvernement suisse continue de virer à droite', peut-on lire sur le site du Spiegel-Online. Le fait que la droite populiste gagne un deuxième siège au gouvernement marque finalement le retour à une certaine normalité politique, poursuit le site allemand, faisant référence à une représentation des partis au gouvernement, proportionnelle à leurs forces.

Vite au pied du mur

L'agence de presse allemande dpa compare elle la montée en puissance de l'UDC à celle observée en France avec le Front national ou avec le parti de la liberté aux Pays-Bas. Le premier écueil pour le nouveau gouvernement helvétique sera l'application de l'initiative sur l'immigration de masse.

Les débats sur ce thème promettent d'être tendus au Conseil fédéral, relève dpa. 'La capacité tant vantée des Suisses de trouver des compromis sera vite mise à rude épreuve'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.