La hotline du DFAE chauffe depuis le début de l'année

La hotline du DFAE chauffe depuis le début de l'année

Photo: Keystone

La hotline du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) chauffe depuis le début de l'année. Le nombre de requêtes de la population atteint des sommets. Les récentes attaques terroristes en sont notamment la cause.

Pour le seul mois de juillet, 7214 demandes ont été enregistrées. C'est un record depuis l'ouverture en 2011 de ce service d'aide d'urgence pour les Suisses à l'intérieur comme à l'extérieur des frontières, a confirmé à l'ats le porte-parole du DFAE Stefan von Below, revenant sur une information de la NZZ am Sonntag.

D'après les statistiques, pour chaque mois de cette année, le nombre d'appels a dépassé celui du même mois en 2015. Si une augmentation est constatée depuis 2011, la hausse de 18% des demandes téléphoniques ou écrites est cette année remarquable. Au total, le DFAE s'attend à quelque 65'000 requêtes pour 2016.

La cause principale de cette forte augmentation réside dans l'insécurité et l'instabilité croissantes en Europe et aux abords du continent. Juste après l'attentat de Nice, de très nombreuses requêtes de personnes recherchant des proches sont parvenues au DFAE, de même qu'après la tentative de putsch en Turquie.

Le site internet Itineris, à l'intention des voyageurs, est aussi très apprécié. A la mi-août, environ 72'000 personnes s'étaient enregistrées afin d'être contactées par le DFAE en cas d'urgence, comme le déclenchement d'un conflit ou d'une catastrophe naturelle dans le pays de destination. Actuellement, Turquie, Thaïlande et Etats-Unis suscitent particulièrement l'intérêt des voyageurs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.